Incroyables mais vrais ! Planet.fr revient sur les faits insolites qui ont marqué cette semaine.

Il offre un tour du monde à la première fille qui a le même nom que son ex

Ce Canadien de 28 ans n’a pas perdu la tête. Jordan Axani souhaitait faire un tour du monde durant deux semaines avec sa petite amie, Elizabeth Gallagher. Le problème ? C’est que cette dernière a décidé de rompre avant qu’il ne lui offre le voyage rapporte Le Huffington Post.

Pouvant difficilement se débarrasser des billets en raison des démarches compliquées et coûteuses, Jordan Axani a tout simplement décidé… de les offrir. C’est sur la plateforme communautaire Reddit que le Canadien a fait son annonce : "Je ne peux pas supporter l’idée qu’un billet d’avion pour un voyage aussi super ne soit pas utilisé. Donc si vous vous appelez Elisabeth Gallagher et que vous possédez un passeport canadien, c’est cadeau".

Les seules exigences du jeune homme : "Soyez saine d'esprit, intelligente et si possible intéressante". Il a par ailleurs précisé dans son annonce que la fille qui remporterait le billet ne serait pas obligée de rester constamment avec lui.

États-Unis : un prisonnier bourreau des cœurs

Quelques mois après le succès de Jeremy Meeks, un ancien repris de justice aux allures d'apollon, Sean Kory est le nouveau bad-boy en vogue aux États-Unis. Ce Californien de 29 ans a été arrêté le soir d’Halloween suite à une agression qu’il avait commise à Santa Cruz, à proximité de San Francisco. Bel homme, son portrait a fait le tour des États-Unis, enflammant le cœur des femmes.

Avec ses dreadlocks, son teint hâlé et ses yeux bleus, il est désormais considéré comme le nouveau "Hot Mugshot Guy", ces hommes physiquement attirant qui ont déjà fait un tour en prison. Jeremy Meeks, le précédent "Hot Mugshot Guy" avait été arrêté pour vol à main armée en juin dernier. Il a fini par trouver un travail de mannequin grâce à son physique. À ce titre, certaines fans de Sean Kory sur Twitter lui prédisent le même succès.

 À lire aussi - Johnsonville : le village fantôme racheté pour 1,6 million d’euros

Un Australien s’est rendu au bistrot… en avion

La scène s’est déroulée vendredi dernier dans la petite ville minière de Newman en Australie. Un homme âgé de 37 ans s’est rendu dans un bar du centre-ville avec son Beechcraft, un petit avion deux places, dépourvu d’ailes, rapporte FranceTV info.

"Ce qui était encore plus drôle, c’était de voir un des flics du coin en train de passer la tête dans le cockpit comme s’il allait demander un permis de conduire", a raconté Beau Woolcock, un habitant de la communauté, à la radio ABC. La police n’a cependant pas apprécié la blague et l’homme devra comparaître le 18 novembre pour mise en danger de la vie d’autrui.

La police d'Esperance, une ville située à plusieurs centaines de kilomètres de Newman, a organisé un concours du plus beau cliché en échange d'une visite du commissariat et d'une barre Mars. La photo ci-dessous et celle qui l'a remporté.

 C’est Noël avant l’heure au Royaume-Uni

Coup de pub ou simple acte de charité ? L’Angleterre est visitée par "deux fées" (Two fairies) qui semblent réaliser les rêves de ceux qui leur demandent. Grâce à un compte Twitter créé le 30 octobre, les "deux fées" proposent en effet de "transformer les rêves en réalité", relate Metronews. Semant des indices sur leur passage, les fées se sont déjà rendues à Londres, à Birmingham et à Newcastle où elles résideraient en ce moment.

Des dizaines de personnes ont ainsi reçu chez eux une boite de chocolat, des fleurs ou encore un service à thé durant le weekend. Mais le coup d'éclat des "deux fées" reste cette école en Cornouailles, dans le sud du pays, qui s’est retrouvée couverte de neige artificielle lundi matin. Pour certains, il s’agirait d’une campagne publicitaire pour un cabinet de relation publique qui a ouvert ses portes le 30 octobre dernier. Contacté par l'Irish Mirror, celui-ci a pourtant expliqué ne pas être au courant de l’opération, précise Metronews. Le mystère demeure donc entier concernant l’origine du phénomène.

 Et si caresser des chats devenait votre future activité ?

La proposition peut paraître comique mais elle est en réalité très sérieuse. Un centre d’accueil pour félins situé à Newcastle en Angleterre recherche des gens prêts à devenir bénévole pour caresser des chatons, rapporte Metronews.

Publicité
Le centre qui héberge actuellement une quinzaine de chats recherche en effet des bénévoles pour câliner des chatons durant trois à sept semaines afin de les sociabiliser. Car les chats semblent retourner à l'état savage quand la période de "sociabilisation" n'est pas respectée, explique The Independent cité par Metronews. Si la majorité des chatons sont trouvés dans la nature, certains sont cependant nés au centre.

Vidéo sur le même thème - Le chat le plus concentré du monde