Du plus sûr au plus exotique, voici quelques solutions pour réduire le montant de votre facture fiscale.

 

Tous les gestionnaires de patrimoine sérieux vous le diront : il ne faut jamais choisir un placement en fonction de son seul attrait fiscal. Reste que depuis 2012, les ménages gagnant plus de 50 000 euros nets par an (4166 euros par mois) ont vu leur impôt bondir, comme le rapporteur général du budget à l’Assemblée nationale le constatait en 2015. Ils cherchent donc des solutions.

C’est dans cette tranche de revenus que se recrute la majeure partie des candidats à la défiscalisation. Parmi les solutions, les plus éprouvées, on trouve d’abord l’investissement immobilier locatif.

Dispositif Pinel 

Publicité
Autant ne pas perdre de temps : c’est cette année que le dispositif Pinel s’achèvera. Succédant à la calamiteuse loi Duflot depuis 2014, il permet de déduire entre 12 à 21% du montant de l’investissement selon la durée de location à laquelle s’engage l’acquéreur d’un logement neuf. Cerise sur le gâteau, le propriétaire peut louer son logement à ses descendants ou ascendants. Seule restriction : le logement doit être situé dans des zones éligibles et le loyer ne peut dépasser un plafond fixé par l’Etat.
Publicité