"Plus d’homicides et de cambriolages en 2016" : c’est ce qu’a révélé le bilan de l’insécurité pour l’année dernière publié en janvier par le service statistique du ministère de l’Intérieur. Comment réagir si cela venait à vous arriver ? Mode d’emploi. 

1 - Déclarez le vol

En rentrant de week-end, c’est la mauvaise surprise : vous avez été cambriolé(e) !

La première chose : prévenez la police au plus vite par téléphone. La loi exige que le délit soit déclaré dans un délai de 48h maximum après la découverte du vol. Puis, déplacez-vous au commissariat pour faire votre déclaration de vol. Demandez au minimum 2 copies du dépôt de plainte.

Ensuite : prévenez votre assureur rapidement (dans les 2 jours ouvrés qui suivent la découverte du vol*) et envoyez- lui une des copies ainsi que la déclaration de vol par lettre recommandée avec AR. Rappelez dans votre courrier votre numéro de contrat, vos coordonnées, la date de découverte du cambriolage et les coordonnées d'éventuels témoins.

Publicité
Pensez-y : si vous êtes locataire, prévenez votre propriétaire surtout si une porte ou une fenêtre a été fracturée. Envoyez-lui une copie du dépôt de plainte qu'il fera suivre à son assureur.

* Ne traînez pas au risque que votre assureur refuse de vous indemniser.