Accessible à environ 5 millions de personnes, l’épargne salariale regroupe l’ensemble des dispositifs permettant aux salariés de s’associer aux performances de leurs entreprises. Elle  comprend trois étapes : la participation aux bénéfices, l'intéressement et les plans d'épargne entreprise, destinés à recueillir ces sommes. Explications.

Participation

Pour faire court, sachez que ce dispositif dont la première pierre a été posée en 1967 par le général de Gaulle est obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés. Une partie du bénéfice de l’entreprise, calculée selon une formule fixée par le législateur, est placée dans une réserve spéciale de participation. Un accord d’entreprise entre les représentants du personnel et l’entreprise fixe les modalités de répartition entre les salariés. Attention : les sommes réservées sont indisponibles durant 5 ans sauf cas de déblocage anticipé comme ce fut le cas en 1994, en 2004 puis en 2005 afin de soutenir le pouvoir d’achat des ménages.

Publicité