Le rapport commandé par le gouvernement sera remis à Jean-Marc Ayrault la semaine prochaine. Une « boîte à outils » dans laquelle il faudra piocher pour réformer le système des pensions. Salariés, retraités, entreprises… Tout le monde devrait être mis à contribution, mais quelles que soient les options, la réforme s’annonce difficile et explosive.

 

Age de départ, durée des cotisations…

Alors que Jean-Marc Ayrault vient d’annoncer quelles étaient les mesures adoptées pour réformer les allocations familiales, le gouvernement va devoir s’attaquer à une autre réforme d’envergure : celle des retraites. La Commission pour l’avenir des retraites, présidée par Yannick Moreau, doit rendre son rapport la semaine prochaine. Selon Le Figaro, il prévoit de mettre tout le monde à contribution : salariés, du privé et fonctionnaires, retraités, entreprises… Le gouvernement devra toutefois tranché parmi les différentes propositions. « C’est la boîte à outils, mais le gouvernement devra choisir et prendre ses responsabilité » a indiqué à l’AFP un syndicaliste.

Publicité
Les salariés sont bien évidemment au premier plan. Ils ne devraient pas échapper à une hausse des cotisations, mais le gouvernement devrait aussi avoir à trancher entre le report de l’âge légal du départ à la retraite ou l’allongement de la durée de cotisation. La commission Moreau serait en faveur de cette seconde option, avec une durée de cotisation qui passerait à 42 années. La notion de flexibilité pourrait également faire son apparition : en temps de crise économique, sur 100 euros cotisés, seuls 95 euros seraient reversés via le régime général.