Selon une étude menée au sein de l'OCDE, la France ne favoriserait pas de la même façon les fonctionnaires en haut de l'échelle et ceux situé en bas. Un point avec Planet.fr

©marsupilami92/flickr.com

L'emploi public en France est l'un des secteurs les plus importants du pays. En dépit des multiples suppressions d'emploi orchestrées sous la présidence Sarkozy, les fonctionnaires représentent 22% de la population active. La France rejoint donc le quatuor Danemark-Finlande-Norvège-Suède.

Contrairement à certains clichés, le fonctionnaire n'est pas très mal payé dans sa globalité. Seulement, il y a des écarts de salaires assez importants suivant les catégories. Ils ne sont pas dévoilés mais font l'objet de comparaison avec les autres pays.

En France, les emplois de 3ème catégorie, comme le secrétariat, sont bien remunérés en France. De même que les professions intemédiaires qui arrivent en 2ème place des rémunérations après les Etats-Unis, l'Australie et la Belgique. Le salaire tournait autour de 2 257 euros en 2010 (données de l'INSEE).

Du côté des enseignants, cadres et dirigeants, ce n'est pas le même tableau

Du côté des enseignants, cadres et dirigeants, ce n'est pas le même tableau. Les 841 000 individus du corps professoral ont un salaire un peu plus bas que la moyenne des pays de l'OCDE. 10% de moins, selon les estimations de l'enquête. Quand aux cadre supérieurs et dirigeants, ils arrivent en 8ème place du podium. Les Américains sont en tête.

Publicité
Bernard Pêcheur a remis ce rapport au premier ministre Jean-Marc Ayrault. Selon ce conseiller d'Etat pour Challenges : "S’il y a trop de fonctionnaires, il faut en réduire le nombre et non pas les sous-payer". Depuis les trois années de gel de rémunération de la fonction publique, la masse salariale augmente de 1,3 milliards d'euros chaque année. Du côté de Matignon, la réponse se fait attendre. 

 

En vidéo - Question à un expert : Les fonctionnaires sont-ils privilégiés ? 

Publicité