Plus de cent silos à grains ont été récemment découverts près du plateau de Corent, dans le Puy-du-Dôme. Ils permettraient d’en apprendre plus sur l’économie gauloise.

Une découverte archéologique de taille. Environ 120 silos de stockage de céréales datant de l’époque gauloise ont été découverts dans le Puy-de-Dôme, en Auvergne. Les chercheurs du chantier de fouilles archéologiques de Corent ont fait la découverte alors qu’ils creusaient des tranchées dans un ancien lac, à quelques centaines de mètres du plateau de Corent, où se trouvait d’ailleurs probablement la capitale des Arvernes.

"C’est le plus gros ensemble jamais trouvé en France", a ainsi expliqué au Monde, Matthieu Poux, professeur d’archéologie à l’université Lyon-2 et responsable des fouilles, ajoutant qu’il s’agissait d’une découverte majeure pour "la compréhension du mode de fonctionnement de l’économie gauloise, qui n’est pas du tout rudimentaire comme on pouvait le supposer il y a une centaine d’années".

Chaque silos peut contenir jusqu'à une tonne de céréales

Publicité
En effet, cette découverte permettrait d’en apprendre beaucoup plus sur une économie ancestrale dont on ne sait que peu de choses. "C’est une économie qui dégage des surplus, que l’on stocke et que l’on échange. Il y a un circuit de stockage et de redistribution des ressources et ce genre de découverte nous permet de faire des bonds de géant dans la compréhension de ces mécanismes", a détaillé Matthieu Poux. Aussi, ces silos, qui dateraient de 800 à 50 ans avant Jésus Christ, auraient pu chacun conserver jusqu’à "un quintal et une tonne de céréales" pendant une période de "plusieurs mois, voire plusieurs années". Un exploit rendu possible grâce à l’ingéniosité des silos qui agissaient comme un "emballage sous vide".

Selon le Monde, le site archéologique pourrait contenir plus d’un millier de silos au total.

En vidéo sur le même thème- Découverte d'une cité perdue dans la jungle cambodgienne

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité