Après les perles du baccalauréat, celles des annonces sur internet ou des réseaux sociaux, les éditions Larousse mettront en vente "Les perles des services publics" à partir du 21 janvier.  Ainsi, l'éditieur a pris le soin de sélectionner les plus beaux échanges entre l'administration et les particuliers. Attention, ce contenu n'est pas une farce.

Vine, 9Gag et autres Tumblr n'ont qu'à bien se tenir, les éditions Larousse ont lâché "les perles des services publics" dans l'arène. Dans ce florilège d'échange entre les usagers et les services publics, le lecteur aura le plaisir de constater que les services publics semblent conserver leur solide réputation, quelques fois inefficaces, plus ou moins feignants et à côté de la plaque. Il remarquera également que les énervements, les accords à "l'unisson" ou les demandes étranges sont les catégories gagnantes des particuliers. En somme, il faut le prendre au second degré.

 

Dans ce recueil de perles, les particuliers ne sont pas mauvais. Pour aborder un problème, certains d'entre eux ont les idées bien placées. Elles passent par des interrogations aussi absurdes qu'existentielles. La preuve. "Je m'interroge au sujet de mon assurance-vie : ai-je interêt à décéder tout de suite ou dois-je attendre l'âge de la retraite ?". D'autres semblent tout simplement perdus : "Veuillez me faire connaître la marche à suivre pour une naissance".

 

En outre, il y a les usagers qui tentent les arrangements à l'amiable : "Monsieur l'encaisseur, ça m'est impossible de payer maintenant. Faites-moi des delais. Si vous êtes gentil avec moi, je serais gentille avec vous". Mais certains préfèrent utiliser la carte des sentiments : "Je vous demanderais de ne tenir aucun compte du constat à l'amiable. Vous comprendrez en effet que je fus brusquement pris d'une émotion subite : arrière défoncé, présence de la police, choc psychologique, tout concourait à ce que je mette des croix au hasard".

 

Bien évidemment, il ne faudrait pas oublier le groupe des énervés. "Vous aux impôts vous connaissez que les chiffres mais pas les sentiments distingués". Ou encore : "Vous me dites que d'après le Code Civil, je suis responsable des bêtises de mes enfants. Si c'est vrai, les personnes qui ont écrit cela ne doivent pas avoir comme moi, neuf enfants à surveiller."

 

D'un autre côté, les services publics en tiennent une couche : "Nous vous rappelons que la TVA n'est pas un impôt mais une taxe, ce qui est tout à fait différent". "Le contrôleur s'est aperçu que vos costumes, déclarés comme frais professionnels, étaient de taille toute petite, c'est à dire pour un enfant de 8 ans".

 

Publicité
Dans la grande famille du service public, il faut demander celle qui renforce les clichés : "A cause de la période des fêtes, nos services seront fermés du 1er janvier au 31 décembre." Les mythiques "Merci de joindre une photocopie de voss enfants" ou "Nos bureaux resteront exceptionnellement ouverts jusqu'à l'heure de fermeture " n'arrangent pas la situation. Ce cocktail d'échange humoristique est garantie  à "100% véridique" par les éditions Larousse.

Toujours dans le registre de l'humour, voici "la maison qui rend fou", représentation de l'administration dans le dessin animé Les 12 travaux d'Astérix

Publiez votre commentaire

46 commentaires

pourquoi ne pas parler des

Portrait de Roger JAC

pourquoi ne pas parler des perles de journalistes : "ils se sont regardés entre 4 z'yeux" -  "aux 4 coins de l'exagone" - il a fêté ses un an" etc ..... - tous les jours dans le médias

Votez pour ce commentaire: 

"La maison qui rend fou" m

Portrait de REVOLUTION80

Ce qu'il y a de scandaleux dans le scandale, c'est qu'on s'y habitue...

"La maison qui rend fou" m'avait fait pleurer de rire... Satyrique ? ... à peine !

La "blague" la plus fréquente vient de Pole emploi (ils sont farceurs !) : quand je suis convoquée à un "entretien de suivi" (... ça remonte le moral de papoter ! à part ça ? ..), régulièrement, la semaine suivante je reçois un courrier m'avisant de ma radiation pour absence au RV ! Commin cha j'suis pas v'nue ?

2 autres "perles" (entre autres) que j'ai conservé : Dans le genre "bug informatique" un  courrier de l'Assedic (c'était avant Pole emploi) m'informant que je ne pouvais plus bénéficier de l'ASS pour cause de : 999.999,00 € de revenus déclarés... J'aurais bien aimé !

Suite au décès de mon père, et donc notre absence, j'avais rédigé un courrier pour solliciter l'indulgence pour un retard de paiement... En me relisant tout était parfaitement clair ! Bref, ils ont tout mélangé et m'ont répondu dans ce sens : Nous sommes désolés pour votre mari et vous prions d'accepter nos sincères condoléances... bla bla bla... Nous lui souhaitons un prompt rétablissement !!! ??? C'est du lourd !

 

 

Votez pour ce commentaire: 

Ce  n'est pas comme cela, qu

Portrait de PATUREAU

Ce  n'est pas comme cela, qu'ils retrouveront du boulot, a désespérer pour les entrepeneurs étrangers qu'ils investissent  en France, pauvre France, t'est male partie, avec un gouvernement qui tue l'industrie Française et affamme nos industries restantes et le peuple Français pour faire entrer des centaines de milliers d'islamiste d'Afrique, payés par les impôts exorbitants qui tuent nos industries et notre commerce

Votez pour ce commentaire: 

Ce  n'est pas comme cela, qu

Portrait de PATUREAU

Ce  n'est pas comme cela, qu'ils retrouveront du boulot, a désespérer pour les entrepeneurs étrangers qu'ils investissent  en France, pauvre France, t'est male partie, avec un gouvernement qui tue l'industrie Française et affamme nos industries restantes et le peuple Français pour faire entrer des centaines de milliers d'islamiste d'Afrique, payés par les impôts exorbitants qui tuent nos industries et notre commerce

Votez pour ce commentaire: 

J'ai reçu un courrier

Portrait de Claudei

J'ai reçu un courrier recommandé avec AR car je devais 0,15 € à l'hopital régional qui m'avait fait une radio , je suis donc allé régler avec un billet de 100 € , pour le fun ! ! !  

Votez pour ce commentaire: 

Héhé, bien joué! Incroyable

Portrait de DocRodin

 "... et mon âme reprend sa place dans la nature" (Rodin, 1904)

Héhé, bien joué! Incroyable ce genre d'aberration, où le coût du courrier est bien supérieur à la somme réclamée!!

Votez pour ce commentaire: 

Nom de Dieu,Journalistes

Portrait de marcoux

Nom de Dieu,Journalistes,quand allez-vous ecrire Francais ? FEIGNANT vient du verbe FEINDRE !!!

Et UN coktail garant... I  et non  garanti... E !  . Entre l'ecole qui n'apprend plus rien et vous qui induisez en erreur ( ou enduisez avec de l'erreur ? ) , l'etat de delabrement mental des jeunes ne m'etonne plus !!!

La plus belle et derniere en date : Une de vos collegue illettree a ecrit :

< si tente...< . Le vieux con qui connait la langue francaise lui conseille d'ecrire : SI TANT EST 

Votez pour ce commentaire: 

Les fautes d'orthographe,

Portrait de Jean-Marie MALBY

Les fautes d'orthographe, fautes d'accents comprises, rendent souvent le texte pénible à lire.

Mais du calme ! Je souffre en silence et je me raisonne car il est trop tard pour redresser la barre : c'est à la petite école que l'on acquiert le goût (ou le dégoût) du français, on ne rééduque pas les adultes, fussent-ils journalistes.

Quant à l'éthymologie de fainéant, c'est discutable : dans le cas précis je retiendrais "fait" "néant", qui signifie ne fait rien, comme les rois fainéants mérovingiens.

Votez pour ce commentaire: 

Il y a belle lurette qu'on n

Portrait de Cleofn

Il y a belle lurette qu'on n'apprend plus rien à l'école à part des clichés imbéciles, souvent faux, pour colporter je ne sais quelle belle parole tout autant imbécile. On fait de nos enfants des imbéciles mais pas heureux. Un imbécile n'a pas besoin de connaître l'orthographe. Tout ce qui faisait la grandeur de la France n'existe plus!

Votez pour ce commentaire: 

Cher Monsieur qui pestait

Portrait de Lepeyrinois

Cher Monsieur qui pestait contre les erreurs des journalistes, il serait de bon ton de n'en pas commettre à votre tour, sinon ça ne fait pas sérieux.
vous écrivez ET un coktail... hors comme c'est écrit dans l'article c'est cocktail... vous ne savez même pas reproduire le texte original quand il est correct.
Vous semblez aussi extrèmement faché avec les accents, votre diatribe n'en comporte aucun. Ce sont des fautes de français comme les autres. une fois corrigé cela donne :

Et UN cocktail garant... I  et non  garanti... E !  . Entre l'école qui n'apprend plus rien et vous qui induisez en erreur ( ou enduisez avec de l'erreur ? ) , l'état de délabrement mental des jeunes ne m'étonne plus !!!
La plus belle et dernière en date : Une de vos collègue illettrée a écrit :

J'espère que vous prendrez avec humour ces quelques remarques, n'ayant nullement cherché à vous vexer (non pas d'accent aigu avant le "x").

Très cordialement.
Un amoureux de la langue française.

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité