La rentrée est une période où beaucoup de consommateurs contractent un crédit à la consommation. Voici les questions à vous poser pour faire le bon choix.

En cette rentrée 2013, les taux des crédits à la consommation tournent en moyenne autour de 15% pour les sommes inférieures à 3 000 euros, de 12% pour celles comprises entre 3 000 et 6 000 euros et tombent à + ou - 8% au-delà de 6 000 euros. 

- Banque ou officine spécialisée, comment trouver le meilleur taux ? 

Les opérations de promotion menées par les 2 filières brouillent  les pistes mais, globalement, on estime que ce sont les banques qui proposent des taux plus attractifs car elles disposent à la fois de ressources meilleur marché et de frais généraux moins élevés. 

Comparez toujours les crédits selon le TAEG (taux annuel effectif global). Il fournit le coût total de l'emprunt, tous frais inclus.

- Jusqu’à combien puis-je emprunter ? 

Vous pouvez emprunter jusqu’à 75 000 euros. Dans cette limite, vous bénéficiez de la protection juridique liée à la loi Scrivener. Dans certains cas (achat de camping car, etc.), le montant du crédit peut être portée à 100 000 euros. 

- Est-il préférable d’opter pour un prêt personnel ou un prêt affecté ? 

Les prêts personnels sont généralement meilleur marché que les prêts affectés et sont, en outre, plus "discrets" : si vous optez pour un prêt affecté, par exemple pour l’achat d’une voiture, l’argent sera versé directement sur le compte du concessionnaire. Si vous choisissez un prêt personnel (non affecté) c’est sur votre compte que l’argent sera viré. Dans tous les cas, évitez les crédits renouvelables (revolving), prohibitifs.

- Faut-il souscrire une assurance lors de l’emprunt ? 

Si vous estimez que vous pourrez rembourser ce que vous empruntez, non ! Car les assurances décès, invalidité, incapacité de travail (DIIT) rehaussent considérablement le coût du crédit. La souscription de cette couverture, sur laquelle les préteurs dégagent des marges considérables, n’est pas obligatoire. 

Si vous optez malgré tout pour cette solution, méfiez-vous car certaines enseignes intègrent le prix de l’assurance dans la mensualité de crédit remboursée, ce qui allonge la durée de l’emprunt.  

- Les crédits promotionnels sont-ils un miroir aux alouettes ?

Les crédits promotionnels permettent de profiter de conditions avantageuses mais ne perdez pas de vue qu’ils ne s’appliquent qu’à concurrence d’un montant limité et sur une courte durée (12 mois) 

Astuce : pour profiter des taux cassés, vous pouvez diviser votre emprunt en plusieurs tranches afin de rester dans les plafonds fixés par votre banque. Dans cette hypothèse, négociez les frais de dossier. 

- Puis-je négocier le taux d’un crédit à la consommation ?

Oui, à condition de disposer d’un apport personnel car, outre le fait qu’elle vous permette d’emprunter moins d’argent, cette disponibilité limite le risque endossé par le prêteur. 

Publicité
Astuce : attendez que votre interlocuteur vous ait fait une proposition initiale avant de préciser que vous disposez de cet apport. Ainsi, vous verrez de quel montant, il rabote sa proposition initiale. 

- Puis-je me raviser après avoir signé une demande de crédit ? 

Sans problème : vous pouvez vous rétracter dans un délai de 14 jours après la signature. 

Publicité