Alors que la politique du gouvernement prône l'économie dans les dépenses de l’État, certains ministres ne respecteraient pas les limites imposées par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Les détails.

C'est le journal Sud Ouest Dimanche qui a révélé cette information : les ministères disposeraient de bien plus de conseillers que ne le préconisent les mesures du Premier ministre. Quinze ministères sur trente neuf seraient au delà de la limite des 15 conseillers autorisés.

Ce seuil aurait été dépassé cette année. Aujourd'hui on en dénombre 571 alors qu'ils n'étaient que 525 en août 2012 soit environ 8% de plus. Et pourtant, en aout 2012, le gouvernement se targuait de compter 12% en moins de conseillers et de réaliser des économies importantes par rapport aux précédents gouvernements de François Fillon.

Toujours mieux qu'avant

Ces conseillers sont des hauts fonctionnaires qui pour la plupart sont diplômés de l'ENA. L'Élysée est attentif à chaque choix de nomination de conseillers ministériels. Le journal a interrogé Matignon à propos de cette recrudescence de conseillers dans le gouvernement, qui a répondu en faisant référence au gouvernement précédent. Bien que reconnaissant l'augmentation des effectifs à 571 personnes, ce chiffre serait quand même inférieur à celui de la deuxième année du gouvernement Fillon, qui était de 652 personnes.

Publicité
Le plus mauvais élève est Arnaud Montebourg. Le ministre du Redressement productif a engagé 4 conseillers de plus que le nombre maximum autorisé. Il a expliqué à BFMTV et RMC que ce chiffre était causé par le nombre de plus en plus important de dossiers à traiter qui imposait un effectif plus important.

 © AFP