La commission des Affaires sociales au Sénat a rejeté le projet de réforme des retraites du gouvernement ce mercredi. Les sénateurs examineront donc, à partir du 28 octobre, la version du texte adoptée par l’Assemblée nationale.

© AFP

La commission des Affaires sociales au Sénat, où le Parti socialiste n’est pas majoritaire, a rejeté ce mercredi le projet de loi de réforme des retraites. Le texte, issu de la commission, comptait seulement 4 articles au lieu des 52 proposés à la base par le gouvernement. La faible majorité socialiste du Sénat a donc logiquement voté contre ce texte, lequel ne reflétait pas le projet du gouvernement. "Les socialistes ont eu raison de voter contre un texte qui avait été vidé de sa substance en commission", a estimé l’entourage de la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine.

Seul l’UMP et les centristes ont voté en faveur de ce texte modifié par les élus de droite de la commission.

Examen final à partir du 28 octobre

Les choses sérieuses commenceront donc à partir de la semaine prochaine. Le 28 octobre, le Sénat examinera le texte complet adopté par les députés le 15 octobre dernier. Cependant, la gauche disposant d’une faible majorité au palais du Luxembourg, la réforme devrait être également rejetée en séance publique.

Publicité
Toutefois, cela ne met pas en péril le projet de loi du gouvernement. L’Assemblée Nationale ayant le dernier mot du point de vu constitutionnel, la réforme devrait donc être définitivement adoptée par le Parlement avant la fin de l’année civile.
Publicité