La Caisse nationale des allocations familiales a relevé près de 18 000 fraudes en 2012, 20% de plus qu'en 2011. Mais quelles sont les allocations préférées des fraudeurs ? Et combien est-ce que ça coûte ? Réponse avec Planet.fr.

© AFP

La Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) a fait un bilan de la fraude en 2012, et a souligné que ses services avaient détecté près de 18 000 fraudes aux allocations familiales, soit 19,7% de plus qu'en 2011. Les aides qui ont été le plus fraudées en 2012 étaient le RSA (Revenu de solidarité active) pour 37% et les aides au logement pour 25%. 

Au total, la CNAF déplore donc en 2012 une fraude d'un montant de 119,1 millions d'euros sur les 64,4 milliards d'euros d'aides qu'elle distribue. En 2011, ces fraudes repérées s'élevaient seulement à 101,5 millions d'euros.

Une nouvelle méthode de détection des fraudeursMais la CNAF a tenu à signaler que ce n'était pas forcément le nombre de fraudes qui augmentaient, mais bien le nombre de fraudes détéctées. En effet, testé en 2011, un nouveau dispositif a été généralisé en 2012 à toutes les CAF : le data mining. En réalisant un profil type des fraudeurs déjà repérés, il permet d'attirer l'attention sur des profils équivalents.

Publicité
Et le dispositif fonctionne très bien ! Ainsi, lorsqu'en 2011, 100 contrôles permettaient de ne détecter que 39 redressements (incluant les indus et les rappels), ils permettaient d'en révéler 52 dès 2012.
Publicité