Nouveaux dispositifs, nouvelle réglementation, les radars routiers vont rapporter gros au gouvernement... 

Radars routiers : des recettes de plus d’un milliard d’euros attendues

L’Etat prévoit d’encaisser 1,23 milliard d’euros grâce aux radars routiers en 2019, selon une information des Echos. Les chiffres du projet de loi de finances 2019 tablent sur des recettes forfaitaires issues du contrôle automatisé à hauteur de 1,04 milliard d’euros. Un chiffre qui ne tient pas compte des majorations appliquées aux impayés. Après avoir pris en considération ce facteur, le montant estimé est de 1,23 milliard d’euros soit 12% de plus qu’en 2018 et 50% de plus qu’en 2016 (672 millions d’euros d’amendes).

Une hausse attendue qui s’explique en grande partie par la réduction de la limitation de vitesse à 80km/h sur 400 000 kilomètres de routes secondaires. D’après les documents budgétaires, cette dernière mesure devrait entraîner à elle seule l’an prochain "le doublement du nombre d’infractions enregistrées par les radars situés sur les routes concernées", rapporte Les Echos.

Radars routiers : la mise en place de nouveaux dispositifs

La mise en service de nouveaux radars contribue également à cette augmentation des amendes. Si le parc sera le même avec 4 700 appareils d’ici fin 2019, sa composition évolue, précise Les Echos. Les radars fixes de la première génération sont peu à peu délaissés au profit de dispositifs tels que les radars tronçons, les radars autonomes (installés dans les zones de chantier et mobiles) ou les voitures radars.

Publicité
Ce dernier dispositif connaît un processus d’externalisation au secteur privé qui doit continuer de s’étendre. Après la Normandie, la conduite de ces voitures radars sera confiée à des entreprises privées dans trois autres régions fin 2018, puis trois autres en 2019, explique Les Echos en s’appuyant sur les informations des documents budgétaires. Est également prévue la mise en place de panneaux leurres sur 100 nouveaux itinéraires.

En matière de sécurité routière le gouvernement s'est fixé l'objectif de passer sous la barre des 2 000 morts par an d’ici 2020 contre les 3 693 décès recensés en 2017. 

Vidéo : Cette grosse erreur d’Edouard Philippe qui pourrait lui valoir une amende

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité