Un récit édifiant. Dans des écoutes de conversations révélées par Le Parisien, Salah Abdeslam revient sur le déroulé des attaques. Il dévoile à deux détenus la soirée du 13 novembre 2015 qui a fait 131 morts et plus de 450 blessés à Paris.
Attentats du 13 novembre 2015 : les déconcertantes confidences de Salah Abdeslam à des codétenusAFP

Plus de doute : Salah Abdeslam a bel et bien eu un rôle dans les attaques du 13 novembre 2015 à Paris. C’est ce que révèlent les écoutes déclassifiées en octobre 2019, réalisées par le service de renseignement belges et dévoilées en exclusivité par Le parisien. Celles-ci ont eu lieu entre le 22 mars et le 17 avril 2016, lorsque l’unique survivant des commandos du Stade de France et du Bataclan était incarcéré à Bruges. Il avait alors pour voisins de cellule Mehdi Nemmouche, l’auteur de l’attentat du Musée juif de Bruxelles en 2014, et Mohamed Bakkali, soupçonné d’être impliqué dans les attentats du 13 novembre 2015, qui ont fait 131 morts et plus de 450 blessés.

Confidences de Salah Abdeslam : comment s’est-il débarrassé de son gilet explosif "trop voyant" ?

Ignorant être écouté, celui qui oppose son silence face aux juges trouve cependant un moyen pour communiquer avec eux. Il leur relate alors, qu’après avoir déposé trois complices au Stade de France, il s’est enfui vers Châtillon le soir des attaques. Il leur explique également comment il est parvenu à se débarrasser de son gilet explosif. Le tout sur un ton très léger.

- "T’avais déjà jeté le truc (la ceinture explosive) ?", demande Mohamed Bakkali.

- "Oui évidemment, t’es ouf ou quoi ? (rires) En fait, j’ai demandé un renseignement à un type. Il m’a regardé de la tête aux pieds : il regardait ma veste. Il voyait qu’il y avait quelque chose de bizarre […]. On dirait que je faisais 90 kg, mon frère. Avec la sacoche et tout, on dirait que j’avais de grosses fesses. C’était trop voyant, je savais que je devais m’en débarrasser."

S'il se défait de sa ceinture à Montrouge, nul ne sait encore s'il a tenté d’activer le dispositif. Des expertises techniques ont toutefois démontré que le système d’explosifs était défaillant.

Vidéo : Attentat déjoué en France : c’est quoi la ricine, cette bombe biologique ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.