Sur le papier, la retraite à points voulue par Emmanuel Macron a pour but de réformer le système pour le rendre plus simple et plus égalitaire. La réalité est bien différente. 

Les négociations ont démarré ce mardi 21 novembre et devraient sonner le glas des régimes spéciaux. A première vue, cette réforme a tout pour plaire puisqu’il est question de permettre à tout un chacun de cotiser de façon identique en vue d’obtenir les mêmes droits une fois la retraite venue. Ce, quel que soit le statut professionnel de la personne ayant cotisé (du salarié aux indépendants, en passant par les fonctionnaires et les professions libérales).

Publicité
Seulement voilà, certes la transition devrait s’effectuer de manière progressive et certes l’âge légal de départ en retraite sera normalement maintenu (il est de 62 ans actuellement). Pour autant, cette réforme des retraites pourrait bien faire figure de grand chambardement tant elle risque de chambouler les fondements et l’organisation même des régimes spéciaux.

A lire aussi : Retraite : connaissez-vous le régime (très) avantageux des députés ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet