Un secrétariat pour Bertrand Delanoë à la mairie de Paris ? L’UMP dit non©AFPAFP
La mairie de Paris souhaite mettre un bureau à disposition de Bertrand Delanoë. Une idée à laquelle s’oppose farouchement l’UMP et qui suscite des interrogations chez les Verts.

© AFP

Alors qu’il a pris sa retraite lors des dernières élections municipales, Bertrand  Delanoë pourrait bien revenir prochainement à la mairie de Paris. Anne Hidalgo, la nouvelle maire PS de la capitale, souhaitent en effet mettre un bureau sa disposition. Une volonté qui s’inscrit dans un projet de délibération présenté cette semaine aux élus, en vue du Conseil de paris de la semaine prochaine. Celui-ci propose notamment que les anciens maires de Paris, qui en feraient la demande, puissent bénéficier d’un "bureau situé dans les locaux relevant de la mairie centrale et n’engendrant ainsi aucun coût de location, avec les moyens de secrétariat adapté (à hauteur d’un demi-équivalent temps plein)".

Publicité
Publicité

L’UMP dénonce un projet "malvenu" en cette période de "restrictions budgétaires"
Une proposition que le principal intéressé, Bertrand Delanoë, n’a pas encore commentée et que les élus de l’opposition n’ont pas manqué de critiquer. Le groupe UMP au Conseil de Paris a en effet d’ores et déjà fait savoir qu’il voterait contre ce projet qu’il juge "malvenu" en cette période de "restrictions budgétaires".  Jean-François Legaret, le vice-président de ce groupe, a par ailleurs estimé qu’une telle idée était même "choquante, paradoxale et contradictoire" avec les récentes annonces faites par Anne Hidalgo. Cette dernière a annoncé toute une série de mesures pour réduire les dépenses de la ville. Pour parvenir à économiser 25 millions d’euros par an, la maire prévoit notamment de réduire le nombre d’adjoints (de 36 à 21) et le nombre de collaborateurs (de 40 à 32).

EELV réfléchirait encore
De son côté, le porte-parole des élus du groupe UDI-MoDem s’est d’abord dit "surpris" par cette proposition avant d’assurer qu’il n’était pas "choqué outre mesure". Un collaborateur du groupe des Verts a quant à lui précisé qu’ils devraient annoncer s’ils approuvent ou non la délibération ce jeudi. Mathias Vicherat, le directeur de cabinet d’Anne Hidalgo croit par ailleurs savoir que leur accord dépend de la condition que seuls les maires honoraires puissent bénéficier d’un tel privilège. Un titre que possède Bertrand Delanoë mais que n’ont pas Jean Tibéri et Jacques Chirac.

Vidéo : l'élection d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris