Les personnes âgées peuvent bénéficier d'aides comme l'ALS et l'ACS, surtout utiles si elles sont en maison de retraite. Focus sur ces aides qui permettent de mieux vivre la retraite.
iStockIstock

L’ALS, une aide précieuse pour le logement en maison de retraite

Publicité

Certaines personnes âgées, une fois à la retraite, voient leurs ressources diminuer considérablement. Pour aider à supporter un loyer en maison de retraite notamment, il est possible de profiter de l’ALS (allocation de logement sociale), si elle est devenue le logement principal. Elle est attribuée aux personnes qui ne peuvent bénéficier de l’APL ou de l’ALF. Pour l’obtenir, il faut résider dans une maison de retraite en France et répondre à des conditions minimales d’occupation. L’ALS est aussi attribuée en fonction des ressources que possède la personne âgée, du lieu où se situe l’établissement et de la valeur du patrimoine immobilier et financier. Pour faire une demande d’ALS, il faut directement s’adresser à la caisse d’allocations familiales (CAF) ou à la mutualité sociale agricole (MSA).

Publicité

Diminuer les coûts en maison de retraite avec l’ACS

L’aide à la complémentaire santé, dit ACS, donne l’opportunité de mieux supporter le budget alloué à la complémentaire santé. L’ACS permet d’aider à financer la complémentaire pour les personnes aux faibles ressources, qu’elles soient ou non en maison de retraite. Sur les douze derniers mois, une personne seule recevant 11984 euros par an (ou 17840 euros par an pour un couple) peut bénéficier de cette aide. Elle permet ainsi à la personne de plus de 60 ans de percevoir 550 euros par an. L’ACS offre d’autres avantages, comme le tiers payant intégral et l’exonération de la participation forfaitaire d’un euro pour un acte médical. Pour faire la demande, il suffit de consulter le site de l’assurance maladie ou le site www.info-acs.fr, dédié à cette aide.