En  choisissant de descendre le 14 mai dernier, jour de son investiture, les Champs-Elysées à l'intérieur d'une DS7 Crossback, Emmanuel Macron a délibérément pris le parti du luxe maitrisé.  Sauf que la DS en question est un modèle unique aux détails hors du commun.
AFP

Bien sûr, le président de la République, comme ses prédécesseurs, a choisi de miser sur un modèle de voiture à la fois haut de gamme et moderne sans pour autant jouer la carte du tape-à-l’œil. C’est là toute la difficulté de ce choix existentiel. Les chefs de l’Etat souhaitant, en général, éviter d’essuyer quantité de critiques quant à leur "fastueux" train de vie.

A lire aussi : Téléphone, valise, voiture… Ces gadgets très James Bond qui protègent Emmanuel Macron

Publicité

Dans le détail, cette voiture conçue par DS, la griffe de luxe du groupe PSA Peugeot-Citroën, a sensiblement été modifiée afin de répondre aux besoins d’Emmanuel Macron. Si le fait de l’avoir blindée et d’y avoir intégré un toit ouvrant (histoire que le président puisse se relever et défiler dedans) semble évident, d’autres détails se révèlent plus discrets, mais pas moins onéreux. C’est le cas du petit drapeau français situé sur la calandre du véhicule ainsi que sur les flancs.

Publicité

Des ajouts qui valent de l’or

Publicité

Autres ajouts pouvant, potentiellement, passer inaperçus, mais qui, pour le coup, valent leur pesant d’or : les feuilles d’or. Elles recouvrent, en effet, les gentes de cette D7 Crossback. Laquelle est, par ailleurs, actuellement présentée au Festival Automobile International de Paris, tel que le précise BFMTV.

Ajoutez à cela, un logo "RF" pour "République Française" situé sur les flancs et dans l’habitacle et vous avez là un véhicule à la fois symbolique, chic et dernier cri. Seul bémol : raisons de sécurité obligent, il n’est absolument pas autorisé de découvrir l’antre de ce véhicule. Autrement dit : de savoir ce qui se cache à l’intérieur. Toujours est-il que la voiture d’Emmanuel Macron se doit, compte tenu des fonctions de ce dernier, d’être robuste et puissante.

Une fabuleuse vitrine pour le constructeur

Publicité

Au final, ce SUV unique, proposé à la vente depuis peu, doit, selon les spécialistes du secteur, techniquement faire figure de véritable bureau roulant tout en alliant confort et espace pour accueillir des hôtes de marque. Lorsqu’elle est destinée aux particuliers, cette D7 Crossback peut atteindre les 48 900 euros. On imagine, du reste, aisément, que le prix du modèle conçu pour Emmanuel Macron soit nettement plus élevé. Sans compter que côté constructeurs automobiles, le fait d’être sélectionné pour transporter un président durant cinq ans constitue, à n’en pas douter, une fabuleuse vitrine.

En vidéo - Auto Lifestyle: le Festival Automobile International 2018 sera à Paris du 31 janvier au 4 février