Depuis le 29 avril dernier, Paul, un candidat atteint du syndrome d'Asperger, s'est progressivement imposé dans l'émission de Jean-Luc Reichmann, Les 12 Coups de midi. Planet vous propose de découvrir en détails la vie du nouveau maître de midi.
©TF1Capture vidéo

Paul, le candidat qui a ému Jean-Luc Reichman

Depuis quelques semaines, un nouveau candidat ne cesse de faire parler de lui dans Les 12 Coups de midi, il s’agit d’un jeune homme prénommé Paul, atteint du syndrome d’Asperger. Arrivé le 29 avril dernier dans l’émission, le candidat s’est rapidement imposé face à Mélissa, l’ancien maître de midi.

Ce Grenoblois de 19 ans est un étudiant en histoire qui a été diagnostiqué autiste Asperger en 2015 : “Ce qui est difficile à appréhender c'est qu'il s'agit d'un handicap invisible (…) Les personnes atteintes n’arrivent pas à décrypter les codes sociaux : la politesse, le rapport à l’autre… tout ce qu’on apprend dans la prime enfance de façon instinctive n’est pas acquis.”, a affirmé sa mère, présente sur le plateau à chaque émission.

Même si le jeune homme affirme que sa scolarité a été plutôt normale, il n’empêche que sa vie reste toutefois compliquée en terme de communication : “C’est un peu un syndrome léger par rapport à l’autisme que la plupart des gens connaissent. Il y a des difficultés de communication, c’est un peu compliqué dans la vie de tous les jours mais ça va sinon”.

Son témoignage très touchant n’a pas manqué d’émouvoir l’animateur Jean-Luc Reichman : “Je suis très très heureux que vous ayez pris votre courage à deux mains ! Je suis très fier de vous ! Je vous souhaite bonne chance. Bienvenue à la maison !”. Très touché par l’histoire du candidat, l’animateur s’est emparé de son compte Twitter pour rendre hommage au nouveau maître de midi en commentant sous le cliché de Paul : “Magnifique”.

Un candidat autiste plus fort que la production

Ce 13 mai, le maître de midi a épaté les téléspectateurs et l’animateur lui-même en signalant une erreur faite par la production.

Alors qu'un autre candidat devait répondre à une question posée sur les rois des France, Paul a remarqué que la production avait inversé les images présentées : "D’ailleurs, il y a une inversion. C’est Henri III qui est sous Henri II et Henri II qui est sous Henri III", a-t-il affirmé.

Une bourde de la production qui n’a pas manqué de déstabiliser Jean-Luc Reichman: “Nom de Dieu… Qu’est-ce qu’il dit ? Qu’est-ce qu’il dit ? Il est en train de mettre toute la production au chômage !”

Incollable en culture générale, la cagnotte du candidat s’élève aujourd’hui à plus de 70 000 euros.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.