Retraite des politiques : quels privilèges ?retraite elus
A quoi ont droit les hommes politiques à la retraite ? Certains élus ont droit à des privilèges criants. Députés, sénateurs, chef de l'Etat, etc. : tour d'horizon des pensions des politiques.

retraite elus©

1. Le statut très spécial des députés

Progressivement, ce sera à partir de 62 ans, et non plus 60, qu'ils pourront liquider leurs droits. Mais ils conservent un statut très avantageux.

Combien ? La moyenne de leur retraite, proportionnelle au nombre d'années passées sur les bancs de l'hémicycle, est de 2700 euros par mois, indique l'Assemblée.

Peu de députés restent à l'Assemblée une carrière complète, soit 41,5 années de cotisation (22,5 ans de mandat seulement dans les faits car les cotisations des députés sont majorées). Selon les calculs de l'association Sauvegarde retraites, qui milite pour une refonte du système de retraite, un député touche environ 1550 euros pour 1 mandat, 3100 euros pour 2 mandats, 4650 euros pour 3. Pension maximum : environ 6200 euros...

Publicité
Publicité

Forte rentabilité

"Pour 1 euro cotisé en activité, un député récupèrera en moyenne 6,10 euros à la retraite s'il liquide ses droits à 60 ans", déplore Pierre-Edouard Du Cray, directeur des études de l'association. "A titre de comparaison, un fonctionnaire récupère en moyenne entre 1,78 et 2,40 euros, un salarié du régime général entre 0,87 et 1,51 euro."

Autre avantage : une pension de réversion très intéressante. 60%de la pension sont versés à la veuve quand l'ancien élu meurt, sans condition de ressources, selon Sauvegarde retraites. La réversion n'est que de 54% pour les retraités du régime général.

"Notez aussi que leur pension est en outre connue à l'avance et 100% garantie", ajoute Pierre-Edouard Du Cray.

Qui paie ? Sauvegarde retraites dénonce un régime déséquilibré : "88% du financement vient du contribuable, les cotisations des députés ne contribuent qu'à hauteur de 12%".

Les députés européens élus en juin 2009 pourront quant à eux toucher leur pension à partir de 63 ans. Montant : 3,5% de leur indemnité par année de mandat, dans la limite de 70%. (L'indemnité est de 7665 euros.)  

retraite politiques©

2. Les avantages des sénateurs

Le régime de retraite des sénateurs est proche de celui des députés. L'âge d'ouverture des droits sera également fixé à 62 ans.

Combien ? La pension mensuelle moyenne d'un sénateur est de 4442 euros, selon le Sénat.

Selon les calculs de l'association Sauvegarde retraites, un sénateur avec un mandat de 6 ans touchera à la retraite environ 1930 euros par mois, 3860 euros pour 12 ans. Maximum : 6440 euros.

La rentabilité. Pour 1 euro cotisé en activité, un sénateur à la retraite touche en moyenne 7,40 euros s'il liquide ses droits à 60 ans, indique Sauvegarde retraites. Les sénateurs prennent toutefois leur retraite en moyenne à 67,5 ans : à cet âge, pour 1 euro cotisé, un sénateur récupère en moyenne 4,90 euros.

Qui paie ? Différence majeure avec le régime des députés : celui des sénateurs est équilibré et ne fait pas appel au contribuable.

''Crédit photo : JamyBe/Flickr''