Les estimations de rémunarations patronales publiées ce lundi par Les Echos montrent une légère baisse des revenus des grands patrons. Maurice Levy, le PDG de Publicis, garde la tête de ce palmarès. 
Illustration

Même si les revenus des grands patrons affichent une baisse de 2.1% par rapport à l’année dernière, la moyenne reste tout de même très élevée. Les Echos publie aujourd’hui des estimations établissant que le revenu moyen pour un patron du Cac 40 est de 2.25 millions d’euros par an. Le total des salaires de ces dirigeants est ainsi estimé à presque 90 millions d’euros.

Le trio de tête

Maurice Levy, comme l’an passé, arrive à la première place avec un salaire annuel estimé à 4.5 millions d’euros. En 2011, le paiement différé de ses salaires représentait une somme de 16 millions d’euros qui faisait alors polémique. En deuxième place, L’Oréal et son PDG Jean-Paul Agon. Ce dernier conserve sa deuxième place en affichant un salaire avoisinant les 4 millions d’euros annuels. En troisième position, Georges Plassat, patron du groupe Carrefour, avec un salaire de 3.7 millions.

Henri Proglio et Martin Bouygues en recul

Les estimations publiées ce-jour font état d’un certain recul essuyé par quelques patrons. Suite au plafonnement des salaires instauré par François Hollande pour les PDG des grands groupes publics, le patron de la SNCF Henri Proglio voit son salaire passer de 1.3 millions à 450.000 euros par an. Martin Bouygues quant à lui, suite à la mauvaise posture d’Alstom, a renoncé à la part variable de sa rémunération, ce qui le place à la 38ème place du palmarès avec un salaire annuel de 920.000 euros.

Patrick Kron, le PSG d’Alstom, affiche malgré la mauvaise santé de son groupe et la cession prochaine de sa partie énergie, un salaire de 2.55 millions. Soit une hausse de 11%…

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.