Dans les colonnes du Figaro Magazine, Nicolas Sarkozy s'exprime sur son quinquennat. À la suite de son arrivée au pouvoir, l'homme politique a changé radicalement de vie. 
Nicolas Sarkozy, un président frustré ? "Vous n'avez plus le droit de rien faire"

Un manque de liberté qu’il n’avait pas forcément imaginé. En 2007, Nicolas Sarkozy, candidat de l’UMP (ex-LR) était élu président de la République avec 53,1 % des suffrages face à Ségolène Royal. Une élection sur laquelle l’homme politique revient, treize ans plus tard pour Le Figaro Magazine. Il en garde un souvenir en demi-teinte : « C’est la liesse, il fait beau. Tous ces visages sourient, c’est tellement émouvant. Au moment du triomphe, je ne peux pas m’empêcher de penser à la défaite. Ils ont le pouce levé, mais je me dis qu’un jour ils auront le pouce baissé », se demande déjà à l’époque celui qui sera battu par François Hollande cinq ans plus tard. 

Quoi qu’il en soit, le jour de son élection, Nicolas Sarkozy exige à son équipe de pouvoir jouir d’une proximité avec les Français. Un projet très vite contrarié : « En préparant ce défilé, je préviens le protocole que je veux pouvoir m’arrêter et descendre saluer les gens. On me répond que ce n’est pas possible à cause de la Garde républicaine qui est à cheval. Je réponds qu’“ un cheval ça s’arrête! ” ».

« Vous êtes pris en main »

Malgré l’argument avancé par le nouveau président, le service de sécurité refuse d’accéder à cette demande. « Vous êtes pris en main et, avant que vous ayez eu le temps de vous en rendre compte, vous n’avez plus le droit de rien faire », regrette-il.  D’ailleurs, il revient sur les dessous de...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !