Femmes mythiques !Femmes mythiques !Creative Commons
Marilyn Monroe, Mata Hari, Ava Gardner, Brigitte Bardot, Joséphine Baker, Romy Schneider, Coco Chanel, Marie-Antoinette... Ces femmes sont des mythes, sulfureuses, amoureuses, ravageuses, elles ont des vies hors du commun, une filmographie impressionnante ou encore un répertoire musical qui défie les lois du temps. Portraits !
Sommaire

Eve, la femme

"Et d'une côte d'Adam Dieu créa Eve"... Eve (en hébreu : Hawwa(h)) est le premier personnage féminin de la Torah pour les juifs et de l'ancien testament pour les chrétiens, mère de l'humanité. La femme d'Adam apparaît aussi dans le Coran sous le nom de Hawwâ'. L'histoire d'Eve et d'Adam est relatée dans la "Genèse," le premier livre de la Bible. Eve fut tentée par Na'hash, le Serpent, de manger le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, ce que Dieu avait interdit formellement. Dans le Coran, Satan (le Serpent selon la Genèse) convainc à la fois Eve et Adam de goûter au fruit de la connaissance. Eve ne porte donc pas la responsabilité de l'exil... Selon certaines traductions, Eve n'est pas créée d'une côte mais d'un côté d'Adam... La traduction est encore aujourd'hui sujette à polémique... Quoi qu'il en soit, c'est depuis qu'Eve et ses filles portent la responsabilité de la faillite de l'humanité. Faut-il voir là la source du mépris des femmes ?D'aucun(e)s n'hésitent pas à l'affirmer...

George Sand, la libérée

Amandine Aurore Lucile Dupin, alias George Sand, est née à Paris en 1804. Orpheline de père à 4 ans, George Sand a eu une enfance assez libre chez sa grand-mère paternelle. En 1822, elle épouse le baron Casimir Dudevant avec lequel elle aura 2 enfants, Maurice et Solange. Très vite, George Sand quitte son mari et connaît alors une vie amoureuse agitée. George Sand publie son premier roman, ''Rose et Blanche'', en 1831. Il a été écrit en collaboration avec Jules Sandeau, son amant. C'est de lui qu'elle tire son pseudonyme Sand. La même année, elle rédige de nombreux articles pour ''Le Figaro'' sous le pseudonyme J. Sand. Quelques mois plus tard, elle dut choisir un autre nom pour signer ''Indiana'' et opta pour le prénom de Georges dont elle abandonnera rapidement le "s".Un prénom qui lui permit de cultiver une certaine ambiguïté, de parler d'elle-même sous la forme masculine, de porter des vêtements d'homme, de fumer des cigares et d'avoir de nombreux amants. En utilisant un pseudonyme masculin, elle souhaitait se faire l'égale des hommes. George Sand sera d'ailleurs l'une des premières Françaises à vivre de sa plume. De 1833 à 1835, George Sand connaît une liaison mouvementée avec Alfred de Musset dont elle tirera ''Elle et Lui''. Plus tard, elle rencontre Franz Liszt et surtout Frédéric Chopin avec qui elle vivra près de 10 ans (de 1838 à 1847).George Sand n'arrêtera pas d'écrire jusqu'à sa mort en 1876, à l'âge de 71 ans, à Nohant. Victor Hugo déclara alors : "Je pleure une morte, je salue une immortelle !".Son œuvre est composée de romans, de nouvelles, de contes, de pièces de théâtre, d'une autobiographie, de critiques littéraires, de textes politiques.... "6e lettre à Marcie," de George Sand, Le Monde du 27 mars 1837, un article inédit sur l'inégalité hommes-femmes...

Sarah Bernhardt, la divine

Henriette Rosine Bernard, dite Sarah Bernhardt, est une comédienne de théâtre française, née le 22 octobre 1844 à Paris. Elevée dans un couvent, Sarah Bernhardt entre au Conservatoire de Paris à l'âge de 16 ans. Après un passage à la Comédie française où elle joua le rôle d'Iphigénie, c'est à l'Odéon en 1869 que la comédienne devient célèbre dans "Le passant". Sarah Bernhardt, la comédienne à la "voix d'or" a eu une vie privée aussi riche que sa carrière... A l'âge de 20 ans elle donne naissance à son seul enfant, Maurice Bernhardt, fruit d'une liaison avec Charles-Joseph-Eugène-Henri, prince de Ligne. Sarah Bernhardt aura bien d'autres amants, dont Charles Haas, Gustave Doré, Georges Jules, Victor Clairin, Lou Tellegen, Victor Hugo, et un mari, Aristides Damala...Sarah Bernhardt s'illustre dans des rôles tragiques comme Phèdre, ou romantiques dans "Lorenzaccio". Elle sera sacrée "la divine"... D'elle Sacha Guitry dira "Elle est géniale à volonté !".Elle dirige le Théâtre de la Renaissance à partir de 1893, aura sa propre troupe au théâtre des Nations, fera des tournées magistrales dans le monde entier. Son refuge est "Villa des Cinq Parties du Monde" à Belle-ôle-en-Mer.En 1915, elle a alors 71 ans, amputée d'une jambe, Sarah Bernhardt continue de jouer assise sur une chaise... Sarah Bernhardt meurt dans les bras de son fils Maurice le 26 mars 1923... Sa tombe au Père Lachaise est orientée vers Belle-ôle-en-Mer.... Sarah Bernhardt par Sacha Guitry, vidéo !

Otero, la catin

Augustina Otero Iglesias, dite Caroline Otero, dite "La Belle Otero", est née à Ponte de Valga, en Galice (Espagne) le 4 novembre 1868. "La Belle Otero" a été une célèbre chanteuse et danseuse de cabaret mais aussi une grande courtisane de la Belle Epoque.La Belle Otero aurait été violée à 11 ans et chassée de la maison familiale par sa mère à l'âge de 12 ans. Elle débuta alors dans des cabarets de Barcelone, puis se produisit au "Grand Véfour" ou au "Cirque d'été" à Paris. En 1890, elle fait une tournée triomphale aux Etats-Unis. De retour à Paris, La Belle Otero interprète des rôles de belle étrangère aux "Folies Bergère" ou au "Théâtre des Mathurins". Elle est désormais lancée...La Belle Otero est réputée pour ses tenues de scènes somptueuses, où les joyaux authentiques mettaient en valeur ses seins, si célèbres qu'on prétend que les coupoles de l'Hôtel Carlton à Cannes auraient été conçues sur leur moulage ! En 1898, "La Belle Otero" devient "la première star de l'histoire du cinéma" lorsque l'opérateur Félix Mesguich, à Saint-Pétersbourg, filme un numéro de danse au moyen d'un cinématographe Lumière."La Belle Otero" devint l'amie de Colette et l'une des catins les plus en vue de la Belle Epoque, avec la Carmencita, espagnole comme elle, ou encore Liane de Pougy, Cléo de Mérode et Emilienne d'Alençon. "La Belle Otero" aurait séduit des rois (Edouard VII du Royaume-Uni, Léopold II de Belgique), des aristocrates (le Duc de Westminster, le grand-duc Nicolas de Russie), des financiers, des écrivains (Gabriele d'Annunzio), des ministres, dont Aristide Briand qui fut longtemps son amant. Elle serait à l'origine de plusieurs duels et de six suicides...En 1915, encore belle et au sommet de sa gloire, "La Belle Otero" prit sa retraite et s'installa à Nice où elle se ruina dans les casinos et mourut à 96 ans, le 10 avril 1965, oubliée et pauvre.

Mistinguett, la reine du music hall

Mistinguett, de son vrai nom Jeanne Bourgeois, est née à Enghien-les-Bains le 5 avril 1875. Chanteuse, elle incarnera la "môme de Paris", avec sa voix nasillarde, sa gouaille, son accent des faubourgs et son sens de la répartie : "On dit que j'ai la voix qui traîne, en chantant mes rengaines, c'est vrai... ".Mistinguett débute sa carrière en 1885. Elle cherche sa vocation, sa voix et son nom de scène. Elle sera d'abord Miss Helyett, Miss Tinguette et enfin Mistinguett... De 1897 à 1907, elle se produit à "L'Eldorado" et y découvre peu à peu comment tenir une scène. Mistinguett pallie son insuffisance vocale par un brin de comédie, une mimique unique et quelques pas de danse dévoilant ses fameuses "gambettes". Elle deviendra vite une vedette consacrée du music hall et sera adulée par le public. La "Miss" chantera "Mon homme" jusqu'aux Etats-Unis : Mistinguett représente l'esprit de Paris !"Reine" du Casino de Paris de 1921 à 1924, dotée d'un magnétisme exceptionnel, les affiches de Gesmar contribuent à sa légende...En 1911, Mistinguett se produit aux folies Bergères avec Maurice Chevalier dans la revue "La valse renversante". Succès et coup de foudre ! Leur histoire d'amour durera une dizaine d'années, entrecoupée par l'emprisonnement de Maurice Chevalier en Allemagne et finalement brisée par la carrière en solo de Chevalier... Ils resteront cependant un couple mythique.Mistinguett alternera toute sa carrière entre pièces de théâtre, pochades, opérettes, revues (avec Jean Gabin, George Guétary entre autres...) et "cinématographe".L'entre-deux-guerres sera fatal à sa carrière, même si elle fit encore quelques apparition à l'écran et sur scène. Et notamment jusqu'à l'âge de 61 ans dans ''Rigolboche'', film de Christian-Jaque... On chuchotait encore qu'elle avait les plus belles jambes du monde à sa mort en 1956 dans sa maison de Bougival. Elle avait 81 ans... Colette disait d'elle qu'elle était une "propriété nationale" !

Mata Hari, l'intrigante

La danseuse Mata Hari, de son vrai nom Margaretha Geertruida (surnommée "M'greet") Zelle, est née le 7 août 1876 à Leeuwarden, aux Pays-Bas.A 18 ans, elle se marie, suite à une petite annonce, avec un officier de la marine néerlandaise de 19 ans son aîné, Rudolf MacLeod, avec qui elle part vivre aux Indes néerlandaises (l'actuelle Indonésie). Un de ses deux enfants y sera empoisonné par une servante amante de son mari en 1899... Elle le quitte et débarque à Paris en 1903, où elle triomphe dans un numéro de danseuse érotique exotique sous le nom de Mata Hari, qui signifie "soleil" en malais ou encore "l'œil de l'aurore"... Colette dira d'elle : "Elle ne dansait guère mais elle savait se dévêtir progressivement et mouvoir un long corps bistre, mince et fier". Elle se produira à Madrid, Monte Carlo, Berlin, La Haye, Vienne et même au Caire...Accusée d'espionnage au profit de l'Allemagne, elle tombe en fait dans un piège. Mata Hari aurait accepté d'espionner le Kronprinz (le prince héritier de l'Empire allemand) en échange d'un droit de visite à son amant, un lieutenant russe soigné dans un hôpital de campagne, du côté de Vittel.Mata Hari, l'agent H 21, polyglotte et native d'un pays neutre, passera alors du statut d'idole à celui de coupable idéale dans une France traumatisée par la guerre. Condamnée à mort pour intelligence avec l'ennemi, Mata Hari sera fusillée le 15 octobre 1917, à l'âge de 41 ans, dans les fossés de la forteresse de Vincennes. La légende veut que Mata Hari ait refusé le bandeau proposé et aurait lancé un dernier baiser aux soldats de son peloton d'exécution.... Mata Hari, le film, avec Greta Garbo et Ramon Navarro, 1932

Coco Chanel, l'obstinée

Née Gabrielle Bonheur Chanel le 19 août 1883 à Saumur, Coco Chanel est issue d'une famille de forains cévenols. Sa mère meurt alors qu'elle n'a que 14 ans. Son père l'abandonne pour aller faire fortune en Amérique. Elle sera placée en orphelinat avec ses sœurs Julia et Antoinette. A l'âge de 18 ans, Coco Chanel est confiée aux dames chanoinesses de Moulins, qui lui apprennent le pointilleux métier de couseuse. Coco Chanel fait ses débuts dans la chanson dans un café-concert de Moulins. Elle interprète "Qui qu'a vu Coco ?" qui contait l'histoire d'un chien perdu. D'où peut-être son surnom...En 1908, Coco Chanel rencontre le riche britannique Arthur Capel, dit "Boy", le grand amour de sa vie et son amant pendant 10 ans, jusqu'à sa mort accidentelle. Coco Chanel le suit à Paris où elle reprend la couture pour se confectionner des petits chapeaux afin d'assister aux mondaines courses de chevaux. En 1909, sur les conseils de Capel, Coco Chanel ouvre sa première boutique de modiste dans la garçonnière d'Etienne Balsan, son protecteur, boulevard Malesherbes à Paris. Elle en ouvrira une plus grande l'année suivante, au 21 rue Cambon ; sur sa plaque on peut lire "Chanel Modes"...Coco Chanel étend ses créations aux vêtements. Suivant sa seule inspiration, elle raccourcit les jupes, supprime la taille, bref, elle libère le corps de la femme de ses entraves vestimentaires. Coco Chanel annexe ensuite les numéros 27, 29 et enfin 31 de la rue Cambon, où se trouve aujourd'hui encore la célèbre maison de couture qui porte son nom.En 1921, le 5 mai, cinquième mois de l'année, Coco Chanel lance son premier parfum "Le Chanel N° 5". Elle avait choisi le 5e échantillon parmi ceux préparés par Ernest Beaux, parfumeur à la cour de Russie.Le 10 janvier 1971, à l'âge de 87 ans, Coco Chanel meurt dans sa suite de l'Hôtel Ritz à Paris, où elle a vécu plus de 30 ans, laissant un héritage considérable à la mode. . Le tournage de "La vie de Coco Chanel", vidéo !

Marlene Dietrich

Marie Magdalene Dietrich, Marlene Dietrich, est née le 27 décembre 1901 à Berlin-Schöneberg en Allemagne. Elle perd son père lorsqu'elle a 7 ans. C'est à 11 ans qu'elle contracte ses deux prénoms en Marlene...Marlene Dietrich prend ses premiers cours de théâtre en 1921, et obtient rapidement des rôles mineurs au cinéma. Son premier rôle crédité sera Lucy dans ''Tragédie de l'amour'' de Joe May en 1928. La même année, elle enregistre "Es liegt in der Luft". D'autres chansons suivront...Marlène Dietrich se marie le 17 mai 1923 avec Rudolf Sieber, elle aura une fille, Maria Elisabeth Sieber un an plus tard. Elle n'aura pas d'autres enfants, vivra peu avec son mari et ne se remariera jamais après son divorce, même si un mariage fut probablement envisagé avec Jean Gabin... C'est en 1930 qu'elle devient célèbre avec le film ''L'Ange bleu'' de Josef von Sternberg, notamment avec la chanson "Ich bin von Kopf bis Fub auf Liebe eingestellt" ("Falling in love again") reprise maintes fois.Opposée au régime nazi, Marlene Dietrich rompt peu à peu les liens qui l'attachent à l'Allemagne, et devient citoyenne des Etats-Unis le 6 mars 1937. Au lendemain de la guerre, sa carrière est au plus bas. Elle entame alors une carrière de chanteuse, reconnue sur les scènes du monde entier. Marlene Dietrich se retire définitivement de la scène après une chute dans une fosse d'orchestre lors d'une tournée en Australie en 1975. Marlene Dietrich vivra recluse jusqu'à son décès, le 6 mai 1992, dans son appartement de l'avenue Montaigne, à Paris.... Marlène Dietrich chante "Lili Marleen", vidéo !

Rita Hayworth, la déesse de l'amour

Rita Hayworth est née Margarita Carmen Cansino le 17 octobre 1918 à New York. Elle est une légende du cinéma, immortalisée dans ''Gilda'', où elle retire son long gant noir en chantant "Put a blame on me"... Rita Hayworth est alors devenue le sex symbol féminin des années 40. Son père sévillan, Eduardo Cansino, était un artiste de music hall célèbre qui initia très vite ses enfants au spectacle. A à peine 4 ans, Rita Hayworth était sur la scène du Carnegie Hall avec "Les Dancing Cansinos" ! Son père abusera d'elle, marquant à jamais ses relations avec les hommes...Rita Hayworth démarre sa carrière à 15 ans en tournant des séries B. C'est son premier mari, Edward C. Judson, qui la "transformera" littéralement : régime, chirurgie, teinture. C'est encore lui qui la nomme Rita Hayworth... Son premier film A, et premier succès, sera dans ''Seuls les anges ont des ailes'', d' Howard Hawks avec Cary Grant . Mais c'est ''The Strawberry Blonde'' de James Cagney qui la consacre "star" en 1941. Et c'est ''Arènes sanglantes'' de Rouben Mamoulian qui en fait définitivement une femme fatale la même année.En 1942, elle succombe aux avances d'Orson Welles, son second mari en 1943. Rebecca naît en 1ç44.Enfin, 1946, c'est ''Gilda'' et l'incroyable strip-tease de Rita Hayworth...Divorcée, éreintée par l'échec de ''La Dame de Shanghai'' de Welles, Rita Hayworth s'installe à Cannes. Elle rencontre le Prince Aly Khan et devient princesse en 1949. Le divorce sera prononcé 4 ans plus tard...De retour aux Etats-Unis, elle se marie avec Dick Haymes, nouveau drame, nouveau divorce. Dernière tentative, et échec, avec le producteur James Hill.S'ensuit le déclin de "la plus belle femme des Etats-Unis", et les premiers signes de la maladie d'Alzheimer avec des crises de démence. Rita Hayworth s'éteint à New York le 14 mai 1987.... Rita Hayworth chante et danse "Put a blame on me boy", vidéo !

Greta Garbo, la mystérieuse

L'actrice suédoise Greta Garbo, de son vrai nom Greta Lovisa Gustafsson, est née le 18 septembre 1905 à Stockholm. Elle entre à l'Académie royale d'art dramatique en 1922. C'est là qu'elle rencontre le réalisateur suédois Mauritz Stiller qui lui confie un rôle dans ''La Saga de Gösta Berling'', en 1924. C'est à cette occasion qu'il change son nom en Greta Garbo. Le film est un échec, mais Garbo est remarquée. Greta Garbo part pour Hollywood où elle n'a rien d'une femme fatale. Le producteur Louis B. Mayer la surnommait "la grosse vache nordique"... C'est Arnold Genthe, photographe du magazine "Vanity Fair", qui décèle son potentiel. Après un régime, Greta Garbo suit un régime et est relookée. Elle sera une des rares stars à franchir le cap du cinéma parlant. Son grand succès sera sans conteste son interprétation de la ''Dame aux camélias'' en 1937, qui fut considérée comme la meilleure de tous les temps. Greta Garbo restera à jamais l'une des stars les plus adulées des années 1920-1930, mais aussi l'une des plus secrètes.Après l'échec relatif de son dernier film, ''La Femme aux deux visages'' en 1941, alors qu'elle est au faîte de sa gloire, Greta Garbo décide de mettre définitivement un terme à sa carrière. Elle meurt à New York en 1990 à l'âge de 84 ans, des suites d'une insuffisance rénale terminale et d'une pneumonie.. Greta Garbo dans "La chair et le diable", vidéo !

Joséphine Baker, l'exotique

Joséphine Baker, de son vrai nom Freda Josephine McDonald, est née le 3 juin 1906 à Saint-Louis, Missouri. Métisse afro-américaine et amérindienne des Appalaches, Joséphine quitte le foyer familial à l'âge de 13 ans et commence à travailler comme serveuse. Elle remporte son premier concours de danse à 10 ans, puis débute à Broadway au "Plantation Club". A 19 ans, elle passe en première partie dans la "Revue nègre" au Théâtre des Champs-Elysées. Vêtue d'un simple pagne de bananes, elle danse de façon suggestive sur un rythme de charleston. Le scandale fait rapidement place à l'engouement général. Un succès renforcé lorsqu'elle se lancera dans la chanson en 1927 avec la célébrissime ''J'ai deux amours''.Devenue une véritable star du music-hall, elle éclipsera presque la grande Mistinguett ! Le cinéma lui offre moins de succès malgré deux rôles marquants dans ''Zouzou'' et ''Princesse Tam Tam''. Joséphine Baker prend la nationalité française en 1937, et jouera un rôle important dans la Résistance pendant la 2e Guerre mondiale en cachant notamment des messages dans ses partitions...En 1947, elle s'établit dans le domaine des Milandes en Dordogne, acheté avec son mari, le chef d'orchestre Jo Bouillon. Ne pouvant avoir d'enfants suite à une hystérectomie, Joséphine Baker y accueillera des enfants de toutes origines qu'elle a adoptés. C'est sa "tribu arc-en-ciel". Elle engloutira toute sa fortune et multipliera les représentations pour poursuivre son œuvre. Jusqu'à la fin de ses jours, elle sera une femme engagée, contre le racisme surtout. Joséphine Baker participera d'ailleurs en 1963 à la "Marche vers Washington pour le travail et la liberté" de Martin Luther King. Au cours d'une ultime revue à Bobino en 1975, Joséphine Baker tombe malade et meurt des suites d'une hémorragie cérébrale le 12 avril de la même année. Elle est enterrée à Monaco.. L'histoire de Joséphine Baker, vidéo !

Edith Piaf, la môme

Edith Piaf, Edith Giovanna Gassion, est née le 19 décembre 1915 à Belleville (Paris). Son père est artiste de cirque et sa mère chanteuse de rue. Trop misérable pour l'élever, elle confie Edith Piaf à sa grand-mère maternelle, une Kabyle dresseuse de puces et amie de la danseuse la Goulue... Son père, en permission de retour du front, la confie à son tour à sa mère, patronne d'une maison close en Normandie. Edith est choyée par les prostituées de la maison, mangeant pour la première fois à sa faim, portant de jolies robes et buvant du lait.En 1922, son père la reprend avec lui, et c'est en chantant des airs populaires dans la rue avec lui qu'Edith révèle son talent. A l'automne 1935, elle est découverte par Louis Leplée, gérant d'un cabaret. C'est lui qui la baptisera "la Môme Piaf". En 1936, Edith Piaf enregistre son premier disque, "Les Mômes de la cloche", chez Polydor, et connaît un succès immédiat. On lui doit de très nombreux succès : "La Vie en rose", "Non, je ne regrette rien", "Hymne à l'amour", ou "Milord", tous écrits par elle...Edith Piaf se produira sur les plus grandes scènes parisiennes : Bobino, l'Alhambra et même l'ABC.Personnalité hors norme, Edith Piaf a connu une renommée internationale, malgré une vie sentimentale tragique. Parmi ses amours, on compte Yves Montand, rencontré sur la scène du Moulin Rouge en 1944, mais surtout Marcel Cerdan, le boxeur champion du monde de Casablanca. Elle sera brisée par sa mort accidentelle en 1949...Edith Piaf tombera ensuite amoureuse de Georges Moustaki en 1957, et son dernier amour, Théo Sarapo, un jeune et beau chanteur âgé de 26 ans qu'elle épousera en 1962, âgée de 46 ans.Edith Piaf meurt le 10 octobre 1963 à l'âge de 47 ans d'une hémorragie interne due à une insuffisance hépatique, usée par les excès, la morphine et les épreuves de toute une vie.. Compilation de chansons d'Edith Piaf, vidéos !. Edith Piaf chante "Non, je ne regrette rien", vidéo !

Ava Gardner, la star

L'actrice américaine Ava Lavinia Gardner est née le 24 décembre 1922 à Grabtown en Caroline du Nord. Elle sera consacrée " le plus bel animal du monde"... Pendant ses études, elle fait de fréquents passages à New York chez sa sœur aînée, mariée à un photographe professionnel. Impressionné par la beauté de la jeune fille, alors âgée de 17 ans, il prend des centaines de photos d'elle et les expose dans son studio. Ava Gardner est alors repérée et part pour Hollywood.Handicapée par son accent du terroir, Ava Gardner enchaîne les films sans grand intérêt puis la chance lui sourit enfin en 1946, avec ''Les Tueurs'' qui la révèle.Ses amours tumultueuses ne tardent pas à défrayer la chronique : Mickey Rooney, Howard Hughes, Howard Duff, Robert Taylor.Elle tombe amoureuse de Frank Sinatra, alors marié à sa première épouse Nancy Sinatra. Quand leur liaison éclate au grand jour, la presse se déchaîne, Ava Gardner est qualifiée de briseuse de ménages, des prêtres catholiques leur envoient des lettres accusatrices. Mais Nancy Sinatra finira par divorcer et les deux amants se marient le 7 novembre 1951.En 1955, agée de 33 ans, elle s'expatrie en Espagne où elle tombe amoureuse de Luis Miguel Dominguín, célèbre torero. Son dernier amant sera George C. Scott avec qui elle aura une histoire violente et tapageuse...Ava Gardner meurt d'une pneumonie chez elle à Londres en 1990 à l'âge de 67 ans.La filmographie d'Ava Gardner s'élève à 66 films. Parmi eux, les plus beaux sont ''La Comtesse aux pieds nus'', de Mankiewicz, ''La Croisée des destins'' de Cukor, ''Le soleil se lève aussi'', de Zanuck, ''La Nuit de l'iguane'', John Huston.... Ava Gardner chante "How am I to know...", vidéo !

Maria Callas, la diva

Sophie Cecilia Kalos, de son nom de scène Maria Callas, est née au Flower Hospital de New York le 2 décembre 1923. Son enfance n'est pas très heureuse, son père souvent absent, sa mère dépressive. Maria Callas prend ses premières leçons de chant à 8 ans. Le chef d'orchestre Georges Sebastian est effaré le jour où on lui présente cette grosse fille myope comme une taupe. Mais après l'avoir écoutée, il lui dit simplement : "Vous avez du talent". "Je sais" répondra Maria Callas... A 14 ans, Maria Callas part pour Athènes (la Grèce est sa patrie de cœur) suivre les cours d'Elvira de Hidalgo. Sept ans plus tard, lorsqu'elle revient aux Etats-Unis, elle a une des plus belles voix du monde... Et une bien plus belle silhouette !Ses caprices seront célèbres dans le monde entier. Sa liaison avec le milliardaire Aristote Onassis contribuera encore à étoffer sa légende. Mais, en 1964, Maria Callas perd sa voix en interprétant "La Norma" à l'Opéra de Paris. Elle met fin à sa carrière et devra se contenter de donner des récitals pour un public d'inconditionnels. La plus grande des divas ne put jamais se remettre de ne plus pouvoir chanter et, surtout, d'avoir été abandonnée par Onassis pour Jackie Kennedy... Son coeur fatigué la trahira à l'âge de 53 ans, à Paris, dans les éclats d'un dernier scandale. Jackie Callas, sa soeur, affirme que la pianiste grecque Vasso Devetzi, qui faisait office d'impresario, aurait détourné la moitié de la fortune de Maria Callas sous couvert de la Fondation Maria Callas.... La Callas chante "Norma", vidéo !

Marilyn Monroe, la pin-up

L'actrice et chanteuse Marilyn Monroe, de son vrai nom Norma Jeane Mortenson, est née le 1er juin 1926 à Los Angeles, Californie. La première photo professionnelle de Norma Jeane est prise en 1944 dans le cadre d'une campagne de l'armée américaine pour illustrer l'implication des femmes dans l'effort de guerre. Tout s'enchaîne ensuite : en quelques mois, elle fait la couverture d'une trentaine de magazines de pin-up.En 1952, elle tourne ''Troublez-moi ce soir'' (son premier grand rôle) puis ''Chérie, je me sens rajeunir'', où elle apparaît pour la première fois en blonde platine, sa nouvelle image et sa future marque de fabrique.En dépit de son immense notoriété, sa vie privée, et surtout amoureuse, fut un échec marquée par trois mariages (James Dougherty, épousé alors qu'elle a 16 ans en 1942, Joe DiMaggio, le champion de base-ball en 1954 qui l'assistera jusqu'à sa mort, et Arthur Miller en 1956), et moult liaisons (Marlon Brando, Charlie Chaplin Jr., Sammy Davis Jr., Elia Kazan, John F. Kennedy, Robert Kennedy, Yves Montand, Frank Sinatra et Elvis Presley.).Sa carrière également la laissa insatisfaite, elle refusera plusieurs rôles de blonde écervelée. On retiendra ses rôles dans ''Comment épouser un millionnaire'', de Jean Negulesco en 1953, ''Sept ans de réflexion'', de Billy Wilder en 1953 (avec la fameuse scène ou sa robe blanche s'envole au dessus d'une bouche de métro), ''Certains l'aiment chaud'' de Wilder encore en 1959 avec Curtis et Lemon, inénarrable ! Et surtout, surtout ''Les désaxés'' de John Huston en 1961, écrit par son mari Arthur Miller avec Gable et Clift....Les causes de sa mort, le 5 août 1962, sont encore l'objet de vives spéculations : surdosage de somnifères ou assassinat politique ?. Marilyn Monroe chante "I Wanna Be Loved By You", vidéos !

Jackie Kennedy, la first lady

Née Jacqueline Lee Bouvier, de père français, le 28 juillet 1929 à Southampton dans l'Etat de New York, Jacqueline, dite Jackie Kennedy, vient d'un milieu aisé. Elle sera une bonne élève et une charmante jeune fille... Elle suivra ses études à La Sorbonne à Paris en 1949 puis à l'Université George Washington. Jackie Kennedy sera "photographe enquêteur" pour le journal ''Washington Times-Herald'' en 1952.L'occasion de rencontrer des personnalités politiques et également de fréquenter John Fitzgerald Kennedy, une star montante du Parti démocrate de 12 ans son aîné. Ils se marient le 12 septembre 1953. Le 8 novembre 1960, JFK gagne l'élection présidentielle face à Nixon, deux semaines après la naissance de leur deuxième enfant John Jr. Ils en auront quatre au total, John et Caroline, et Arabella et Patrick (tous deux morts peu après leur naissance). Le couple le plus jeune et le plus séduisant de la Maison Blanche séduira la planète entière : Jackie Kennedy incarne notamment la femme idéale, discrète, chic et élégante...John Fitzgerald Kennedy sera assassiné le 22 novembre 1963 à Dallas.Le 20 octobre 1968, Jackie Kennedy épouse l'armateur et milliardaire grec Aristote Onassis. Il décèdera le 15 mars 1975 des suites d'une myasthénie. Jackie Kennedy a alors 46 ans.Peu de temps après, elle rencontre l'industriel d'origine belge Maurice Tempelsman. Elle passera avec lui à New York les dernières années de sa vie.Jackie Kennedy s'est éteinte dans son sommeil le jeudi 19 mai 1994, à l'âge de 64 ans, des suites d'un cancer du système lymphatique. . L'assassinat de JFK à Dallas, vidéo !

Brigitte Bardot, la baby doll

L'actrice et chanteuse Brigitte Bardot, née Brigitte Anne-Marie Bardot le 28 septembre 1934 à Paris, est issue d'un milieu bourgeois. Son père est industriel, propriétaire des Usines Bardot, sa mère est femme au foyer. La jeune Brigitte reçoit une éducation stricte aux côtés de sa sœur Marie-Jeanne. En 1949, à l'âge de 15 ans, Brigitte Bardot est engagée par Hélène Lazareff, la directrice de ''Elle''. Très vite, Brigitte est promue "mascotte" du magazine dont elle fait la couverture en 1950.En 1952, Jean Boyer lui offre un petit rôle, son premier, dans ''Le Trou normand'' avec Bourvil. Mais c'est en 1956, à 22 ans, qu'elle entre dans la légende du cinéma mondial, devenant un "sex symbol" international, grâce au film de Roger Vadim, ''Et Dieu... créa la femme''. Parmi ses amours, on compte Roger Vadim (épousé en 1952), Jean-Louis Trintignant, Jacques Charrier (son second mari en 1959), Gainsbourg qui lui offrira "En Harley Davidson", "Bonnie and Clyde" entre autres, Gunther Sachs qu'elle épouse en 1966 et Bernard d'Ormale, son dernier mari, épousé en 1992...Emblème de l'émancipation des femmes et de la liberté sexuelle, Brigitte Bardot a révolutionné les mœurs, passant de la femme enfant à la femme fatale, libre et provocatrice, ingénue et impudique, dans une époque d'après-guerre très conservatrice. Gainsbourg disait d'elle : "Brigitte a des pleins et des déliés. Elle peut être pathétique et caustique, nostalgique, acidulée, poivrée... toute la gamme de la femme. Et jamais un milligramme de vulgarité."A 38 ans, après 21 ans de carrière, 48 films et 80 chansons, Brigitte Bardot prend sa retraite artistique à Saint-Tropez...En 1986, elle crée la "Fondation Brigitte-Bardot", organisme voué à la protection des animaux..... Brigitte Bardot et Manitas de Plata, vidéo !

Ursula Andress, la playmate

Ursula Andress est une actrice suisse, née le 19 mars 1936 à Ostermundigen, canton de Berne. Elle commence difficilement sa carrière d'actrice en Italie avec trois films insignifiants. Mais sa sortie des eaux en bikini dans le film ''James Bond contre Dr No'', telle une nouvelle Vénus, la projette du jour au lendemain sur le devant de la scène.Elle deviendra très vite la cible des paparazzis, attachés à dévoiler les secrets de sa vie amoureuse avec John Derek, Daniel Gélin, Jean-Paul Belmondo, Ryan O'Neal, Harry Hamlin, et même James Dean dont elle était la petite amie à l'heure de sa mort en 1955. Un étalage médiatique au détriment de son talent et de sa carrière cinématographique.Pourtant, Ursula Andress a eu de beaux rôles dans ''Africa express'', ''La Montagne du dieu cannibale'', ''Le Choc des titans'' ou ''Les Tribulations d'un Chinois en Chine''. Mais lorsque Ursula Andress est en tête d'affiche, il s'agit le plus souvent de magazines, comme en couverture de Playboy en 1965. Sa "plastique" aura un tel succès qu'elle deviendra le symbole de "l'érotisme mouillé" selon l'heureuse formule de l'un de ses biographes.... Séance photo avec Ursula Andress, vidéo !

Jane Fonda, l'engagée

L'actrice et productrice américaine Jane Fonda est née le 21 décembre 1937 à New York. Son père est l'acteur Henry Fonda. Sa mère, Frances Brokaw, se suicidera en se tranchant la gorge avec un couteau en octobre 1950. Jane n'avait que 12 ans.Bien plus tard, en 2005, alors que Jane Fonda rédige ses mémoires, elle découvre que sa mère avait été sexuellement violentée dans son enfance.Le succès international de Jane Fonda date de 1969 avec son rôle dans ''On achève bien les chevaux''. En 1972, elle tourne avec Yves Montand sous la direction de Jean-Luc Godard et de Jean-Pierre Gorin dans ''Tout va bien''. Jane Fonda est alors très engagée politiquement, elle est devenue l'égérie de l'Amérique politisée et contestataire des années 1960. Elle a activement soutenu le Mouvement afro-américain des droits civiques et défendu le leader des "Black Panthers", Huey P. Newton. Elle a également alerté l'opinion publique sur la situation désastreuse des Amérindiens aux Etats-Unis et a toujours lutté pour les droits de la femme.Jane Fonda sera mariée trois fois, avec Roger Vadim, avec Tom Hayden et enfin Ted Turner ... Jane Fonda a mis un terme à sa carrière d'actrice au début des années 1990, mais apparaît de temps en temps dans des feuilletons télévisés. Son grand retour au cinéma date de 2005 dans la comédie ''Sa mère ou moi'', qui l'oppose à Jennifer Lopez..."Fille de", Jane Fonda a su se faire un nom à Hollywood. Elle s'est notamment illustrée dans ''Les Félins'' de René Clément en 1964, ''Barbarella'' de Roger Vadim , ''On achève bien les chevaux'' de Sydney Pollack en 1968..Jane Fonda dans "Les félins", vidéo !__

Romy Schneider, la princesse

De son vrai nom Rosemarie Magdalena Albach, Romy Schneider est née le 23 septembre 1938 à Vienne, en Autriche. Elle suivra les cours de l'Ecole des Beaux-Arts de Cologne dès l'âge de 12 ans. C'est avec la série des ''Sissi impératrice'' d'Ernst Marischka, de 1955 à 1957, que Romy Schneider devient célèbre.En 1958, Pierre Gaspard-Huit lui propose le rôle principal de ''Christine'', un remake du ''Liebelei'' de Max Ophüls dans lequel la mère de Romy Schneider avait déjà tenu le rôle principal... C'est sur ce tournage qu'elle tombe amoureuse d'Alain Delon. Ils célèbrent leurs fiançailles officielles le 22 mars 1959 devant la presse internationale. Romy Schneider s'installe avec lui à Paris. Leur mariage durera 5 ans.La vie de Romy Schneider est ensuite une succession de tragédies : la mort de son père en 1967, un deuxième divorce en 1972, le suicide de son ex-mari et père de son fils, Harry Meyen en 1979, des problèmes de santé, bien trop d'alcool, et pour finir, la mort tragique de son fils David à l'âge de 14 ans en 1981. Le 29 mai 1982, Romy Schneider est retrouvée morte dans son appartement parisien. Aucune autopsie n'ayant été pratiquée, on ne sait pas si elle a succombé à une crise cardiaque ou si elle s'est donné la mort en mélangeant alcool et barbituriques...Alain Delon, présent à son enterrement écrira ces quelques mots à celle qu'il considère comme le grand amour de sa vie : "Tu n'as jamais été aussi belle. Tu vois, j'ai appris quelques mots d'allemand pour toi : Ich liebe dich, meine Liebe."...Quels films de Romy Schneider retenir ? Tous bien entendu, il y en a plus de 60.... Best of de Romy Schneider, vidéo !

Raquel Welch, le sex symbol

Jo Raquel Tejada, plus connue comme Raquel Welch, est une actrice américaine née le 5 septembre 1940 à Chicago aux Etats-Unis, d'un père bolivien. "Belle plante", Raquel Welch gagne le concours "Miss Fairest of the Fair" à San Diego l'année du bac, et avant ses 20 ans, elle décroche les titres de "Miss Photogenic", "Miss Contour" et "Miss Maid of California".Raquel Welch sera d'abord serveuse, et obtient assez vite des rôles de jolie fille à la télé (quasi figurante dans un épisode de "Ma sorcière bien-aimée" en 1964) et au cinéma. Débutante au cinéma, mais omniprésente dans les magazines où les photos ne manquent pas de révéler sa plastique parfaite, Raquel Welch devient le "sex symbol" de toute une génération habillée de peaux de bête dans ''Un million d'années avant J.-C.'', de Don Chaffey en 1967. Raquel Welch se tourne vers le petit écran à la fin des années 70, s'y consacrant depuis presque exclusivement. Second rôle de luxe, on a pu la voir en 2001 jouer dans les comédies ''La Revanche d'une blonde'', de Robert Luketic et ''Tortilla soup'', de María Ripoll.... Séquence Raquel Welch, vidéo !

Lady Diana, la princesse

Diana Spencer, princesse de Galles, née le 1er juillet 1961 à Sandringham, en Angleterre, sera la première épouse de Charles, prince de Galles. Elle est connue en tant que Lady Diana ou Lady Di. La famille de Diana a été proche de la famille royale britannique pendant des décennies. Sa grand-mère maternelle, la douairière Lady Fermoy, était une amie de longue date de la reine mère.Les amours du prince Charles ont toujours été le sujet de prédilection de la presse qui lui a prêté de nombreuses liaisons. Vers ses 30 ans, il a quasiment été sommé de se marier. Pour satisfaire sa famille et ses conseillers, sa future fiancée devait être d'extraction aristocratique, célibataire et, de préférence, vierge et protestante. Diana répondait à toutes ces exigences. Ils se marient le 29 juillet 1981 et ont deux enfants, le prince William (1982), et le prince Harry (1984).Le prince et la princesse de Galles se séparent le 9 décembre 1992 et le divorce est prononcé le 28 août 1996. Lady Di parcourt alors la planète d'œuvres caritatives en fêtes du ghota et de la jet set, faisant régulièrement la Une des magazines people.Le 31 août 1997, Lady Diana décède dans un accident de voiture à Paris, dans un tunnel proche du pont de l'Alma, où elle circulait en compagnie de son amant Dodi Al-Fayed, de leur chauffeur Henri Paul et du garde du corps d'Al-Fayed, Trevor Rees-Jones. La mort de Lady Di sera l'occasion de démonstration d'un chagrin aussi planétaire que fascinant.... Les derniers instants de Lady Di, vidéo !

Grace Jones, la panthère

Grace Jones, est née Grace Mendoza le 19 mai 1948 en Jamaïque.Elle est mannequin, chanteuse et actrice et surtout une icône des années 1980...Elevée aux Etats-Unis, dans la banlieue de New York depuis l'âge de 12 ans, Grace Jones a d'abord été mannequin grâce à sa haute taille d'1,79 m et son physique androgyne... Elle a fait les couvertures de ''Vogue'' et de ''Elle''. "J'aimais le succès du mannequinat, mais la musique m'inspirait plus", indique Grace Jones sur son site. Elle commença alors à chanter dans les fêtes, dans les bars à Paris. C'est là qu'elle se fit remarquer...Elle sort d'abord des albums où elle mêle le funk, le reggae et la disco : "Portfolio" en 1977, "Fame" en 1978, " Muse" en 1979. Mais le succès viendra avec "Warm Leatherette" en 1980 et surtout "Nightclubbing" en 1981, teintés de new wave...Il y aura encore "Slave To The Rhythm" en 1985... Grace Jones est au sommet de sa gloire. Ce sont les années "Palace". C'est à cette époque que Grace Jones rencontre Jean-Paul Goude dont elle deviendra la sculpturale égérie... ainsi que la femme, et la mère de leur fils.Elle cultive son look, à la fois reine de la nuit et femme bionique, ultra sulfureuse. La preuve, elle débarque à demi nue à la première cérémonie des Rock Awards en 1989...Grace Jones tâte également du cinéma, dans ''Conan le barbare'' et ''A View To A Kill'' de la série des James Bond notamment. Elle y interprète une méchante, of course...Sa célébrité s'éteindra avec le siècle. Mais elle est revenue sur le devant de la scène en 2008 avec un nouvel album à 60 ans passés. Son titre ? "Hurricane" !Quelques phrases signées Grace Jones... "Je suis née pour être une star", "La moitié de mon visage sont des lunettes, l'autre moitié est ma bouche", "Mon look est celui des filles dans la course, je suis pressée !". Le site de Grace Jones. "Corporate cannibal", extrait de "Hurricane", le dernier album de Grace Jones, vidéo !