Vidéos à la une
Durant le premier débat présidentiel, François Fillon a été pris à plusieurs reprises en train de regarder son téléphone. Le candidat de la droite l'a confié, il observait les messages d'un groupe WhatsApp, dans lequel échangent plus de 150 parlementaires Les Républicains. Pour François Fillon, c'est un bon moyen de prendre le pouls de sa campagne en ayant un lien direct avec les élus sur le terrain, qui lui font remonter les positions de l'électorat. Des captures d'écran, transmises par plusieurs parlementaires, montrent très peu d'optimisme au sein du camp Fillon.
Vidéos à la une
Pour des questions de discrétion, plusieurs applis proposent l'échange de messageries sécurisées. Parmi celles-ci figure Confide. Elle permet de transmettre des messages confidentiels qui s'autodétruisent dès qu'ils ont été lus. Pour faire apparaître un message reçu dans Confide, l'utilisateur doit faire glisser son index de haut en bas sur l'écran du smartphone et une ligne de texte se dévoile à la fois. Cette application est très utilisée par l'équipe de Donald Trump pour éviter les fuites dans la presse. Les hommes politiques français, eux, sont plutôt adeptes de Telegram ou Whatsapp. - Bourdin Direct, du mardi 28 mars 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
Vivez une minute sur internet ! Applications, messages, photos... Les chiffres donnent le tournis !
Vidéos Argent/Bourse
Lundi 2 mai, un juge brésilien a fait bloquer WhatsApp au Brésil. L'entreprise a été sanctionnée pour rétention d'informations dans le cadre d'une enquête. Elle n'aurait pas fourni les données demandées sur une bande de trafiquants de drogue. Le blocage aurait dû durer 72 heures, mais une cour d'appel y a mis fin au bout de 24 heures. - Une chronique présentée par Simon Tenenbaum, spécialiste média à BFM Business, pour Tech & Co, du mercredi 4 mai 2016.
Vidéos à la une
L'application américaine de partage la plus célèbre sur les smartphones a désormais migré sur un nouveau support . En synchronisant l'appli...
Vidéos à la une
Anthony Morel présente dans sa chronique Culture Geek des applications mobiles pour faire baisser vos frais d'itinérance. Une étape importante avant l'abolition totale de ces surcoûts, qui devrait intervenir en 2016. Une bonne nouvelle pour ceux qui partent dans un pays de l'UE dans les semaines qui viennent. Votre facture de téléphonie mobile devrait être un peu moins salée. Les frais d'itinérance ont baissé drastiquement de 21% sur les appels, 55% sur la navigation internet, pour les pays de l'Union Européenne. En attendant, il existe de nombreuses astuces pour alléger sa facture mobile. Ainsi, pour éviter toute mauvaise surprise, de nombreuses applications vous proposent aussi un suivi précis de votre consommation de données, histoire de savoir à tout moment si vous êtes dans le rouge, il y a Onavo count par exemple. Puis, pour court-circuiter les opérateurs et éviter les surcoûts, il y a évidemment les grands classiques comme Skype (appels en visioconférence), ou WhatsApp (messagerie type sms), mais aussi Viber ou Google Hangouts. Toujours pour faire des économies, deux applications très utiles: Onavo Extend, qui va compresser les données que vous téléchargez (les grosses photos quand vous allez sur un site internet par exemple), ce qui va vous permettre de consommer jusqu'à 5 fois moins de data. Enfin, Crowdroaming vous permet, quand vous êtes à l'étranger, d'utiliser la connexion internet mobile d'utilisateurs locaux d'humeur partageuse. Concrètement, une application mobile va détecter les sympathiques volontaires et se connecter à leur smartphone. Mais pas question de jouer les sangsues : pour pouvoir en bénéficier, il faudra de votre côté accepter qu'à l'occasion des touristes utilisent eux aussi une partie de votre forfait mobile.
Vidéos à la une
Anthony Morel présente dans sa chronique Culture Geek des applications mobiles pour faire baisser vos frais d'itinérance. Une étape importante avant l'abolition totale de ces surcoûts, qui devrait intervenir en 2016. Une bonne nouvelle pour ceux qui partent dans un pays de l'UE dans les semaines qui viennent. Votre facture de téléphonie mobile devrait être un peu moins salée. Les frais d'itinérance ont baissé drastiquement de 21% sur les appels, 55% sur la navigation internet. En attendant, il existe de nombreuses astuces pour alléger sa facture mobile. Pour court-circuiter les opérateurs et éviter les surcoûts, il y a évidemment les grands classiques comme Skype (appels en visioconférence), ou WhatsApp (messagerie type sms), mais aussi Viber ou Google Hangouts. Toujours pour faire des économies, deux applications très utiles: Onavo Extend, qui va compresser les données que vous téléchargez (les grosses photos quand vous allez sur un site internet par exemple), ce qui va vous permettre de consommer jusqu'à 5 fois moins de data. Enfin, Crowdroaming vous permet, quand vous êtes à l'étranger, d'utiliser la connexion internet mobile d'utilisateurs locaux d'humeur partageuse. Concrètement, une application mobile va détecter les sympathiques volontaires et se connecter à leur smartphone. Mais pas question de jouer les sangsues : pour pouvoir en bénéficier, il faudra de votre côté accepter qu'à l'occasion des touristes utilisent eux aussi une partie de votre forfait mobile.
Vidéos Argent/Bourse
Le 22 février, le rachat de l'application WhatsApp par Facebook, a été le thème abordé par Frédéric Montagnon, CEO d'Overblog, dans le Grand Journal de New York, avec Sabrina Quagliozzi, sur...
Publicité