Le souverain pontife et le pape émérite regarderont-ils la finale de la Coupe du monde ensemble ce dimanche ? Si le pape argentin François Ier est un amateur de ballon rond, son prédecesseur allemand, Benoît XVI, ne partagerait apparemment pas sa passion.

Lequel du souverain pontife ou du pape émérite priera le plus fort ce dimanche ? C'est la question que bon nombre de supporters se sont posés à l'aube de cette finale de Mondial opposant la Nationalmannschaft à l'Albiceleste ! Certains d'entres eux se sont même délectés sur les réseaux sociaux de la drôle de coïncidence dissociant le pape argentin de son prédecesseur au trône de pierre.

 

 

En effet, le Vatican aurait bien pu se retrouver pris entre deux feux à l'occasion de ce match aussi bien footballistique que pontifical. Mais Benoît XVI, l'émérite pape allemand, n'est pas grand admirateur de football contrairement à son successeur François Ier.

"Une pénitence infinie"Le pape argentin, d'ordinaire couche-tôt, pourait bel et bien faire une entorse à son traditionnel protocole pour regarder le match fixé à 21 heures. Effectivement, l'ancien archevêque de Buenos Aires est un vrai supporter. Par le passé il possédait même sa carte de socio du club de San Lorenzo (Argentine).  ''Il pourrait vouloir regarder la finale, mais je n'ai pas d'informations là-dessus'', a toutefois concédé le père Lombardi, porte-parole du Vatican, rapporte l'AFP.

Publicité
En revanche, cette rencontre opposant les deux meilleures équipes du monde se fera sans Benoît XVI. "Il n'est pas un fan de foot et ce serait lui infliger une pénitence infinie que de l'obliger à rester 90 minutes devant un écran de télé, à 87 ans", s'est confiée à l'Agence France Presse une source proche des pontifes.

Vidéo sur le même thème : Mondial 2014 : l'ambiance est moins festive pour le pape

mots-clés : Benoit xvi, Source, Pris

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité