Dans un entretien accordé au magazine britannique The Blizzard, Horacio Elizondo, l’arbitre de la finale de la coupe du monde 2006, a reconnu publiquement qu’il n’avait pas vu le coup de tête que Zinédine Zidane a donné à Marco Materrazi.

9 CC / elcanardo.net

C’est une révélation qui risque de faire du bruit. Et de raviver un souvenir douloureux pour les supporters de l’équipe de France. Dans une interview accordée au magazine britannique The Blizzard, Horacio Elizondo, l’arbitre de la finale de la Coupe du monde 2006 entre l’Italie et la France (1-1, 5 tab à 3) est revenu en détails sur l’expulsion de Zinedine Zidane après son coup de tête dans le torse de Marco Materazzi. Une scène devenue légendaire que l’arbitre argentin n’a pas vue sur le moment. Ses assistants non plus.

"Tout s'est passé dans l'oreillette. Quand Materazzi est tombé au sol, le ballon était en jeu à l'autre bout du terrain et j'étais bien évidemment concentré sur ça. (...) J'avais beaucoup de doutes. Quelque chose s'était clairement passé, mais si personne n'a vu ce que c'était... Et là, la voix de Luis Medina Cantalejo (ndlr : quatrième arbitre de cette finale entre la France et l’Italie) apparaît dans mes écouteurs, et il dit 'Horacio, Horacio, je l'ai vu'. Il me dit un coup de tête vraiment violent de Zidane sur Materazzi, en plein dans le torse", a expliqué l'arbitre de la finale.  Horacio Elizondo a élaboré, à ce moment-là, un stratagème pour que personne ne sache que cette information lui était parvenue du quatrième arbitre.

"Une sorte de feinte "

Publicité
Le problème pour l’arbitre argentin est qu’il savait que le quatrième arbitre disposait d’un moniteur. Or, à l’époque, et encore aujourd’hui, utiliser la vidéo était formellement interdit. Horacio Elizondo a donc décidé d’aller voir l’un de ses juges de touche pour faire croire au monde entier que l’information du coup de tête de Zidane venait de lui. "Je vais voir Dario (l’un de ses assistants, ndlr) en sachant qu’il ne sait rien. Si vous allez voir l’assistant, tout le monde comprend que c’est parce qu’il va vous dire quelque chose. Je vais donc voir Dario et lui dis juste : 'l reste dix minutes, restons concentrés !'. Je me retourne, m’approche de Zidane et sors le carton rouge. C’était en fait une sorte de feinte…", a-t-il raconté. Une feinte qui a bouleversé le cours de l’histoire et tous les Français par la même occasion.

Revivez le coup de boule de Zinédine Zidane :