Le conseil d'Etat, saisi par GDF Suez, a obtenu un rattrapage de 23 euros sur la facture de chaque ménage. Le paiement de la somme sera étalé sur 18 mois.

C'est le résultat d'un contentieux de longue date entre l'opérateur gazier et l'Etat. A l'été 2012, le gouvernement Ayrault avait entrepris de geler les tarifs du gaz pour soulager les ménages. Le gouvernement Fillon avait pris une décision similaire en 2011. Seulement ces mesures étaient contraires à la réglementation et ont été toutes les deux retoquées par le conseil d'Etat.

1,30 euro en plus sur la factureUne nouvelle fois, GDF Suez a été autorisé a appliquer un rattrapage sur les anciens tarifs jugés trops bas. Les ménages chauffés au gaz devront s'acquitter de 23 euros, étalés sur 18 mois. Cela représente environ 1,30 par mois.Le rattrapage de 2011 avait coûté 38 euros aux ménages et entraîné un surcoût mensuel de 2,10 euros en moyenne pendant un an et demi.

Publicité
Vers plus de stabilité à l'avenirPour éviter un nouveau contentieux avec GDF Suez, le gouvernement a présenté une réforme des tarifs gaziers. Les nouveaux critères d'indexation des prix sont sensés être plus favorables aux consommateurs. Cette décision avait entraîné de légères baisses des tarifs en début d'année. Les prix du gaz devraient rester stables dans les mois qui viennent. 

Crédit Photo : ©Conanil/Flickr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité