Dans le livre "Claire Chazal, une passion française", Marie Bernard dresse le portrait d’une véritable figure du petit écran français. Pour Planet.fr, elle revient sur les raisons de ce succès et se penche sur ce qui pourrait y mettre un terme.

Planet : Claire Chazal occupe l’écran depuis près de 23 ans. Quelles sont les raisons de ce succès ?Marie Bernard* : "C’est effectivement assez rare pour être souligné ! Claire Chazal est plébiscitée depuis ses débuts et cela dure pour plusieurs raisons. C’est avant tout une vraie professionnelle, que ce soit à l’antenne ou en coulisses. Pour arriver là où elle est, elle n’a pas hésité à faire les sacrifices nécessaires. Claire Chazal a par exemple toujours veillé à ne pas devenir l’amie de potentielles rivales au bureau.

Elle a aussi des prédispositions naturelles qui font que les gens ont toujours envie de la regarder. Je pense notamment à sa voix qui passe très bien et qui est perméable à ses émotions. Un spécialiste de la voix m’a d’ailleurs expliqué que c’est ce qui la différencie de Laurence Ferrari et qui fait qu’elles sont ‘radicalement’ opposées. En plus d’être une très belle femme, Claire Chazal est quelqu’un de très intelligent et cultivé. Les téléspectateurs le ressentent. Ils perçoivent également que c’est quelqu’un de gentil. Ils se sentent aussi proches d’elle. Ils connaissent son histoire, savent qu’elle vient d’un milieu modeste et qu’elle a fait le choix d’une vie indépendante. Tout cela contribue à ce qu’ils s’identifient à elle.

Planet : A-t-elle changé depuis son premier JT en 1991 ?Marie Bernard : J’ai envie de dire non. Personnellement, quand je la regarde j’ai l’impression de voir la même présentatrice qu’il y a 23 ans. Bien sûr, son style vestimentaire a changé. Alors qu’à ses débuts elle faisait un peu provinciale, elle assiste maintenant à des défilés de mode ! Quant à son assurance, elle en avait déjà beaucoup lorsqu’elle est arrivée, même si à l’époque elle n’avait que très peu d’expérience. En revanche, elle ne s’est pas vraiment améliorée sur l’interview. Ce n’était pas son point fort en 1991 et ça ne l’est toujours pas aujourd’hui. A tel point que Jean-Jacques Bourdin s’est en donné à cœur joie pour la tacler cette année.  

Planet : De plus en plus de jeunes présentatrices font leur arrivée dans l’univers des JT, notamment sur les chaînes d’info en continu. Claire Chazal les craint-elles ?Marie Bernard : Elle en a tellement vu en 23 ans que, non, elle ne les craint pas. Les plus gros dangers, comme l’arrivée de Laurence Ferrari, sont maintenant derrière elle. Aujourd’hui elle affronte encore Laurent Delahousse qui passe pour le gendre idéal et elle s’en sort très bien. De toute façon, elle est plus proche de la sortie que du début de sa carrière. Son public est par ailleurs acquis. Il a vieilli avec elle et lui est fidèle. Il n’y a donc aucune raison qu’il décide soudainement de la lâcher.

Planet : Pensez-vous que d’autres jeunes femmes après elle réussiront à connaître le même parcours ?Marie Bernard : Je ne pense pas. Claire Chazal est bien plus qu’une présentatrice. C’est bien plus qu’une jolie femme qui présente les informations à la télévision. Elle s’est imposée grâce à sa personnalité. Aujourd’hui, quelle est la ‘bimbo’ qui a fait HEC ? Il ne suffit pas d’être jolie. Pour durer au fil des années, il faut aussi un solide bagage culturel et intellectuel.

Publicité
Planet : Combien de temps encore pensez-vous que Claire Chazal va continuer à présenter le JT ?Marie Bernard : C’est difficile à dire. Mon intuition personnelle me souffle que cela durera encore un an ou deux ans. Claire Chazal a toujours dit qu’elle ne partirait pas d’elle-même. Même si l’on n’est pas à l’abri d’un coup de théâtre, le scenario le plus plausible reste celui dans lequel TF1 la débarque à cause de ses bourdes en direct qui dégradent son image. C’est d’ailleurs, à mon sens, le plus grand danger pour Claire Chazal : que les téléspectateurs continuent de s’en prendre à elle sur les réseaux sociaux, au point que TF1 décide de la débarquer".         

*Marie Bernard est l’auteure de Claire Chazal, une passion française (éd. Du Moment).

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :