Bernadette Lafont a été hospitalisée lundi après avoir fait un malaise pendant son séjour au centre hélio-marin du Grau-du-Roi dans le Gard. Retour sur la carrière de celle qui fut l’égérie de la Nouvelle Vague et la muse de grands noms du cinéma comme Chabrol et Truffaut.

On l’a vue dans Les Mistons de François Truffaut, Les Bonnes Femmes de Claude Chabrol mais aussi dans La Maman et la putain de Jean Eustache. A 74 ans, Bernadette Lafont peut se vanter d’avoir joué dans de nombreux films qui font la fierté du cinéma français et même, d’avoir été l’égérie de la Nouvelle Vague. Aujourd’hui retirée de cet univers, l’actrice a refait parler d’elle après avoir été victime d’un malaise cardiaque au centre hélio-marin du Grau-du-Roi (Gard). Dimanche, elle a ainsi été prise en charge par les pompiers et hospitalisée au CHU de Nîmes.

Publicité
Héroïne du film "Une belle fille comme moi"Avant d’atterrir devant l’objectif des caméras, Bernadette Lafont s’est dirigée vers la danse. Après avoir suivi plusieurs années de cours à l’Opéra de Nîmes, elle a finalement rencontré François Truffaut dans la capitale. Le réalisateur lui a alors offert son premier rôle dans le court-métrage Les Mistons en 1957. Dès lors sa carrière décolle et la belle devient même la figure représentative de la Nouvelle Vague. Forte d’être l’égérie de ce mouvement du cinéma français de la fin des années 1950, l’actrice tient ensuite le rôle de l’héroïne du film Une belle fille comme moi de François Truffaut.  Par la suite, on la retrouvera notamment dans La Fiancée du pirate de Nelly Kaplan en 1969 et dans L’Effrontée de Claude Miller en 1985. C’est d’ailleurs ce rôle qui lui vaudra le César de la meilleure actrice dans un second rôle.

Officier de la Légion d’honneur depuis le 14 juillet 2009, Bernadette Lafont a également reçu le prix Reconnaissance des cinéphiles à Puget-Théniers en 1995.

Source Wikipédia 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité