Elles rotent, elles crachent, se tiennent mal... Avec sa vidéo "Ladies", mise en ligne sur son blog Parisian Gentleman, Hugo Jacomet a frappé fort. Pour dénoncer le comportement de certains hommes qui manquent d'élégance, il l'a transposé sur des femmes. Pour un résultat bluffant.

Planet : Quel est le message de la vidéo ?

Hugo Jacomet : "Ce film de publicité, qui constitue une première mondiale pour un 'blog' de style masculin, est destiné à réaffirmer nos convictions et surtout à nous démarquer définitivement de nos 'confrères' de la presse masculine  qui, de leur côté, continuent de ronronner avec les mêmes textes,  les mêmes éditoriaux, les mêmes annonceurs et le même vide sidéral en termes de contenu, même depuis leur conversion, récente et à contre-coeur, aux formats digitaux.

Avec 'Ladies', Parisian Gentleman tente ainsi de rappeler que la recherche d’élégance pour les hommes, telle que nous l’envisageons chez PG, n’est pas un sujet secondaire et encore moins artificiel. Il touche même, selon nous, à ce qu’il y a de plus précieux chez les êtres humains : le respect de soi-même et la façon dont nous nous présentons aux autres, que ce soit dans la vie sociale ou dans le cadre familial ou privé.

 

Planet : Le film montre des femmes vulgaires, impolies et rustres... un peu comme certains hommes ?

Hugo Jacomet :Oui bien sûr. Nous avons inversé les rôles et mis en scène des femmes qui se comportent comme des hommes.Ce film est évidemment une métaphore provocante qui pose de nombreuses questions. A une époque où les femmes ont enfin les mêmes droits que les hommes, le fait d’être une 'lady' et de se comporter de façon élégante est vu comme obsolète, vieux-jeu voire macho. Pourtant l’élégance personnelle est un thème universel qui transcende les genres.  Nous avons donc voulons produire un film qui donne à penser et à réagir en montrant un monde exagérément vulgaire pour ré-inviter les hommes à réfléchir de nouveau à leur élégance et à la façon dont ils se présentent aux autres. Nous ne faisons en réalité que montrer ce que les hommes font fréquemment de nos jours. Mais ces comportements deviennent insupportables quand il s’agit de femmes… C’est toute l’idée du film. On se voit mieux soi-même quand on regarde les autres.

 

Planet : Votre vidéo rencontre un gros succès sur Youtube ( elle a été vue plus d'un million de fois dans le monde dont 400 000 rien que sur Youtube). Quels sont les retours ?

Hugo Jacomet :Les retours sont très importants en volume puisque nous avons été 'vus' en Europe, en Asie, en Afrique, en Amérique. Les retours sont globalement excellents même si, évidemment, certain(e)s s’offusquent de la soi-disante 'vulgarité' du film et de son caractère prétendu (à tort)  'sexiste'. C’est une grave erreur car 'Ladies' est au contraire un film éminemment féministe ! Nous avons aussi été classifié 'NSFW' (Not safe for work)  aux USA car nous apercevons deux tétons dans les cinq premières secondes du film !

La façon dont Igor Borghi, le réalisateur du film pour l’agence Italienne DLV BBDO, a mis en images 'Ladies' est l’une des raisons principales du succès de film. La photographie est remarquable et la réalisation d’une grande maîtrise. Filmer ce genre de situations excessives et, à dessein, vulgaires et exagérées, n’est pas simple et Borghi a vraiment fait la différence grâce à sa réalisation irréprochable et à un sens très aiguisé de la mise en images et en lumière.

Publicité
Avec "Ladies" nous avons voulu attirer l’attention sur notre travail en faveur de l’élégance masculine de façon provocante mais profonde. Et celles et ceux qui ne voient dans Ladies qu’un film provocant ou, pire, sexiste, devraient vraiment y réfléchir à deux fois car malgré les apparences, il s’agit d’un film complexe au message complexe".