Très affectée par la mort de Charb et malmenée par la famille de ce dernier qui nie toute relation sentimentale entre eux, Jeannette Bougrab a vécu des moments très difficiles en janvier. Plus d’un mois après, comment va-t-elle ?

Au lendemain de l’attentat à Charlie Hebdo, Jeannette Bougrab s’était présentée comme la compagne de Stéphane Charbonnier, dit Charb, le directeur du journal tué dans l’attaque du 7 janvier. Un statut démenti par les proches de ce dernier, lesquels avaient même publié un communiqué pour nier "formellement l’engagement relationnel" entre le dessinateur et l’ex-secrétaire d’Etat. Aussi, l’ancienne membre du gouvernement était montée au créneau pour défendre sa version. Elle avait même été jusqu’à faire publier dans Paris Match un cliché de sa fille, de Charb et d’elle pris le soir du réveillon du nouvel an.

A lire aussi – Polémique autour de la relation entre Charb et Jeannette Bougrab

Elle était prête à saisir la justice

Une attitude qui avait non seulement déplu à la famille de celui qu’elle appelle son "amoureux" mais également à de nombreux internautes. Si bien que Jeannette avait essuyé une pluie de critiques.  "Les médias et les réseaux sociaux ont relayé ces deux dernières semaines certains propos injurieux et diffamatoires à l’encontre de Mme Jeannette Bougrab", avait ensuite relevé son avocat, M. Hervé Témime. Et celui-ci de prévenir. "Elle m'a mandaté pour engager toutes les actions en justice propres à faire respecter ses droits et sanctionner les personnes responsables de ces atteintes, présentes ou futures". Selon lui, la "relation sentimentale" entre sa cliente et Charb est "incontestable" et cette dernière n’hésitera pas à en produire les preuves "irréfutables" en justice.

"C’est trop tôt"

Mais que s’est-il passé depuis ? Jeannette Bougrab a-t-elle engagé des actions en justice pour faire respecter ses droits ?  A-t-elle trouvé la force de surmonter la perte de "l’être cher" ? Contacté par la rédaction de Planet.fr, son avocat n’a pas souhaité répondre à nos questions. "C’est trop tôt, elle s’exprimera plus tard", a-t-il seulement déclaré. Quelques semaines plus tôt, Jeannette Bougrab avait elle-même annoncé qu’elle ne voulait "pas rentrer dans la mare de boue" créée par la polémique autour de sa relation avec Charb. Laissant ainsi entendre qu’elle ne s’exprimerait plus sur ce sujet pendant un temps.

"Je dois être forte pour elle"

A lire aussi – Mort de Charb : Jeannette Bougrab hospitalisée pendant plusieurs jours

Publicité
Hospitalisée pendant quelques jours en janvier, Jeannette Bougrab cherche sans doute désormais à surmonter sa peine et à envisager l'avenir sans Charb.  Et pour y parvenir elle peut très certainement compter sur sa fille, May. Aujourd’hui âgée de trois, l’enfant a été adoptée au Laos quand elle avait 7 mois. "Nous nous sommes sauvées l’une l’autre. Je ne pleure plus depuis qu’elle est avec moi. Je me dis que je dois être forte pour elle", confiait Jeannette Bougrab à Gala l’année dernière. Des propos dont la signification semble encore plus forte aujourd’hui.

Vidéo : Jeannette Bougrab parle de sa relation avec Stéphane Charbonnier