De passage à Londres où elle accompagne Nicolas Sarkozy venu donner une conférence, Carla Bruni a accordé une interview au quotidien britannique The Guardian. Elle y a parle de son mari, rebaptisé « Amour Nicolas », revient sur leur rencontre et se confie sur leur couple.

Carla Bruni était à Londres ces derniers jours. Accompagnant Nicolas Sarkozy venu donner une conférence, l’ancienne Première dame a en profité pour accorder une interview au quotidien britannique The Guardian. Un entretien confession où elle parle de sa relation avec l’ex-président de la République. « Il était président, elle était top model. Personne n’aurait parié sur leur romance, pourtant six ans après leur rencontre, Carla Bruni et Nicolas Sarkozy sont aujourd’hui mariés et parents d’une petite fille » commence la journaliste Decca Aitkenhead, visiblement surprise par cet entretien.

S’affiche alors sur l’écran « Amour Nicolas »A peine l’interview commencée, que le téléphone de Carla Bruni sonne. S’affiche alors sur l’écran « Amour Nicolas » raconte la journaliste, qui assiste à une brève conversation où l’ancien top « ronronne » au téléphone. Puis Carla Bruni se laisse aller à quelques confidences sur leur rencontre. Fraîchement séparée de Raphaël Enthoven, elle croise Nicolas Sarkozy lors d’un diner. Pour l’impressionner et le séduire, elle confie qu’elle lui a lu quelques vers qu’elle avait écrits. « Je voulais lui montrer que j’étais poète » sourit Carla Bruni. « Une poète, il n’en avait jamais eu », explique-t-elle, avouant qu’elle lui a laissé le bout de papier en partant. « Il l’a gardé. Il l’a encore aujourd’hui ».

Publicité
« Je suis amoureuse de lui »Carla Bruni parle aussi de sa grossesse inespérée. « J’ai essayé, essayé, essayé, et comme souvent, cela arrive quand on cesse d’y croire. Au début, je pensais que j’étais malade » explique-t-elle. Et puis la bonne nouvelle est tombée. « J’avais 43 ans. Je me suis dit : « Oh mon dieu, il y a un Dieu ! Il existe! J’aurais dû prier ! » » Son mari, son « Raymond », elle en a fait sa muse. « Je pense qu’il aime bien ça. Mais les hommes n’ont pas l’habitude de servir de muse… » estime-t-elle. Ce qu’elle aime chez lui, c’est son côté galant explique-t-elle. « Il a un truc avec les femmes. S’il venait, il ne laisserait jamais payer pour notre Coca-Cola. S’il vous entrez dans une pièce, il ne resterait pas assis » raconte Carla Bruni. Quant à savoir si Nicolas Sarkozy va se représenter : « Je ne suis pas qualifiée pour en juger. Bien sûr, je pense que c’est le meilleur. Mais je suis amoureuse de lui ».

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité