Alors que les biens de Bernard Tapie ont été placés sous séquestre suite à sa mise en examen cet été, Le Parisien révèle que l’homme d’affaires aurait quand même essayé de transférer une importante somme d’argent à Hong-Kong. Plus de détails.

©AFP

Bernard Tapie a-t-il cherché à protéger une partie de sa fortune ? D’après une information du Parisien, l’homme d’affaire aurait en effet tenté de transférer à Hong-Kong la somme de 1,8 million d’euros en juillet dernier. Mais alors que tous ses biens ont été placés sous séquestre en raison de sa mise en examen dans le cadre de l'arbitrage de l'affaire Adidas, la justice a bloqué ce virement. Le quotidien indique par ailleurs que Bernard Tapie avait pourtant pris soin de réaliser un "montage complexe" pour mener à bien son transfert de fonds. Mais c’était sans compter sur Tracfin, la cellule anti-blanchiment de Bercy, qui a rapidement détecté la manœuvre et bloquer ce virement.

Bernard Tapie estime qu'on veut l' "asphyxier"

"Je n’ai jamais cherché à cacher de l’argent à l’administration française. J’ai bien procédé au transfert de 1,8 million d’euros, mais dans le but d’assurer le paiement du personnel de mes filiales à l’étranger", s’est ensuite défendu le propriétaire de La Provence dans en entretien accordé au Parisien. Dénonçant la volonté de la justice française de l’ "asphyxier" et de "le pousser à la liquidation comme il y a quinze ans", il a par ailleurs prévenu qu’il allait prochainement organiser une conférence de presse pour donner sa version des faits.

Publicité
Bernard Tapie a été mis en examen en juin dernier pour "escroquerie en bande organisée" dans le cadre de l’arbitrage controversé de l’affaire Adidas/Crédit Lyonnais qui lui avait alors permis de toucher 403 millions d’euros. Egalement placé sous contrôle judiciaire, il avait déclaré peu de temps après cette décision de justice : "Je ne peux plus vous faire un chèque de 10 euros".

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité