Après avoir déclaré aux policiers s’être fait voler 124 copies du bac de philo par son ancien compagnon, une examinatrice se retrouve en garde à vue. Et pour cause : les copies se trouvaient en réalité dans la poubelle de la professeure.

Décidemment, le baccalauréat aura créé des remous cette année. Après l’enquête concernant la divulgation des sujets sur Twitter, les policiers ont dû partir à la recherche de 124 copies de philosophie déclarés volés.

En effet, une examinatrice de Saint-Quentin (Aisne) avait accusé ce lundi son ancien compagnon de lui avoir dérobé les précieux devoirs. En réalité, celle-ci les avaient jetées à la poubelle et voulait simplement nuire à son ex-conjoint. La professeure a depuis été placée en garde à vue.

Ainsi que l’avait rapporté RTL ce mercredi, la professeure de philosophie chargée de la correction des 124 copies avait accusé son ex-compagnon de les lui avoir dérobé. Selon BFMTV, les enquêteurs auraient alors perquisitionné son domicile, en vain. Finalement, la situation s’est retournée et les policiers ont fouillé le domicile de l’accusatrice. C’est là, dans une poubelle posée devant l’entrée, que les copies intactes ont été découvertes.

Publicité
Selon le parquet, l’enseignante "psychologiquement fragile" aurait cherché à nuire à son ex-partenaire. L’accusatrice risque, elle, d’être poursuivie pour "dénonciation calomnieuse" et "abus de confiance".

De son côté, le rectorat a assuré que les copies seront distribuées à d’autres examinateurs.

Vidéo sur le même thème : Bac : Les CM2 répondent à la question de l'épreuve de philo

mots-clés : Philosophie

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité