Si Audrey Pulvar était présidente, elle n’aurait aucune pitié pour son ancien compagnon : elle virerait Arnaud Montebourg, purement et simplement, estimant qu’il est une gêne à l’action du gouvernement. Des déclarations au parfum de vengeance ?

Audrey Pulvar a-t-elle de vieux comptes à régler avec Arnaud Montebourg ? Sur le plateau du Grand Journal de Canal+, la chroniqueuse du Grand 8, et accessoirement ancienne compagne du ministre du Redressement productif, a indiqué qu’elle virerait Arnaud Montebourg si elle était présidente. « Il fait partie de ceux qui gênent l'action de François Hollande, ou en tout cas celle de Jean-Marc Ayrault » a fait savoir Audrey Pulvar, devant Alain Duhamel et Jean-Michel Apathie, eux aussi invités de l’émission, visiblement médusés par ces déclarations.

« Le meilleur argument pour le virer »« Le fait que Jean-Marc Ayrault reconnaisse dans son interview au JDD qu’Arnaud Montebourg l’a effectivement insulté au téléphone, ça ne vous semble pas être le meilleur argument pour le virer au prochain remaniement ? » a demandé Audrey Pulvar. « C’est Hollande qui ne veut pas virer Montebourg » a lui estimé Jean-Michel Apathie, tandis que pour Alain Duhamel « le problème c’est Jean-Marc Ayrault, c’est pas Arnaud Montebourg dans cette affaire ».

Publicité
« Je ne peux pas garder un type qui me traite de connard »Loin de se démonter, Audrey Pulvar a défendu le Premier ministre, sans oublier, dans sa ligne de mire, Arnaud Montebourg. « Ne prenez pas Jean-Marc Ayrault pour un imbécile, il est tout sauf un imbécile. Si Jean-Marc Ayrault dit dans la presse « oui Arnaud Montebourg m’a insulté au téléphone », c’est peut-être une façon de nous dire bientôt « écoutez je ne peux pas garder un type qui me traite de connard et qui me dit que je fais chier la terre entière » » a-t-elle réaffirmé. Les choses ne pourraient pas être plus claires.

 

Publiez votre commentaire

20 commentaires

la place pour remplacer

Portrait de Neptune

  Bien faire et laisser braire ...

la place pour remplacer Montebourg  !!   

Votez pour ce commentaire: 

Il fait partie de ceux qui

Portrait de ..Chris

 Il fait partie de ceux qui gênent l'action de François Hollande, ou en tout cas celle de Jean-Marc Ayrault » a fait savoir Audrey Pulvar, devant Alain Duhamel et Jean-Michel Apathie, eux aussi invités de l’émission, visiblement médusés par ces déclarations.

 

« Le meilleur argument pour le virer »


« Le fait que Jean-Marc Ayrault reconnaisse dans son interview au JDD qu’Arnaud Montebourg l’a effectivement insulté au téléphone, ça ne vous semble pas être le meilleur argument pour le virer au prochain remaniement ? » a demandé Audrey Pulvar.

 

« C’est Hollande qui ne veut pas virer Montebourg » a lui estimé Jean-Michel Apathie, tandis que pour Alain Duhamel « le problème c’est Jean-Marc Ayrault, c’est pas Arnaud Montebourg dans cette affaire ».

 

« Je ne peux pas garder un type qui me traite de connard »

Loin de se démonter, Audrey Pulvar a défendu le Premier ministre, sans oublier, dans sa ligne de mire, Arnaud Montebourg. « Ne prenez pas Jean-Marc Ayrault pour un imbécile, il est tout sauf un imbécile. Si Jean-Marc Ayrault dit dans la presse « oui Arnaud Montebourg m’a insulté au téléphone », c’est peut-être une façon de nous dire bientôt « écoutez je ne peux pas garder un type qui me traite de connard et qui me dit que je fais chier la terre entière » » a-t-elle réaffirmé. Les choses ne pourraient pas être plus claires.

 

Et bien, on peut dire qu'elle ne manque pas de culot ! Qu'espère-t-elle de J.M. Ayrault pour lui passer la brosse à reluire comme ça ? 

Votez pour ce commentaire: 

L'opinion de cette femme n'a

Portrait de HaroldF45

L'opinion de cette femme n'a d'importance que pour sa (petite) personne, à l'égo surdimensionné il est vrai!

Votez pour ce commentaire: 

C'est la marque de fabrique

Portrait de TAGAR

C'est la marque de fabrique de D8,embaucher des"GARCES" qui renient leur passé ! Quand Pulvar et Bachelot seront au fond du trou,il n'y aura personne pour les plaindre et surtout pas l'employeur actuel qui aura embauché plus GARCE"encore pour les enterrer .C'est la loi du genre de leur metier,elles sont trop "connes" pour s'en rendre compte .

Votez pour ce commentaire: 

Avec Taubira, en voilà une

Portrait de Dada44

 Avec Taubira, en voilà une autre qui n'aurait pas dû quitter son île !!

Dada44

Votez pour ce commentaire: 

Un trou du cul qui fréquente

Portrait de placjb1950

 Un trou du cul qui fréquente une grognace, rien à en attendre.

bien fait pour lui

Votez pour ce commentaire: 

J'admets qu'elle soit encore

Portrait de Ericseka

J'admets qu'elle soit encore légitimement énervée des conséquences de sa relation avec Montebourg.  Sa carrière a en pris un coup, tant les médias lui en ont voulu, plus qu'à d'autres, de cette relation journaliste/politique.

Mais c'était son choix et ce n'était pas la faute de Montebourg.

La voilà maintenant à taper sur son ex-compagnon et défndre Ayrault. Or, Ayrault a trahi plusieurs fois Montebourg, lui empêchant de nationaliser provisoirement des entreprises lâchées par des patrons voyous, ou lui mettant des batons dans les roues en termes de repreneurs. Face à Hollande et Ayrault, Montebourg est peut-être le dernier ministre de gauche de ce gouvernement. Je comprends qu'il s'énerve, bien que je trouve lâche son incapacité à démissioner, puisqu'il ne peut rien faire.

De plus, lors de l'affaire Cahuzac, A. Pulvar a accusé la gauche d'avoir toujours "cocufié" les français. Je lui rétorque que non. La Gauche, ce n'est pas le P.S., mais les communistes et aujourd'hui le Front de Gauche, et quelques électrons libres socialistes et écolos, que Hollande et Ayrault ignorent avec mépris.

A. Pulvar, qui avait un immense courage face à Sarkozy, commence sérieusement à dériver à droite ou pour sa seule pomme. Dommage, et irritant.

 

Votez pour ce commentaire: 

J'admets qu'elle soit encore

Portrait de Ericseka

J'admets qu'elle soit encore légitimement énervée des conséquences de sa relation avec Montebourg.  Sa carrière a en pris un coup, tant les médias lui en ont voulu, plus qu'à d'autres, de cette relation journaliste/politique.

Mais c'était son choix et ce n'était pas la faute de Montebourg.

La voilà maintenant à taper sur son ex-compagnon et défendre Ayrault. Or, Ayrault a trahi plusieurs fois Montebourg, lui empêchant de nationaliser provisoirement des entreprises lâchées par des patrons voyous, ou lui mettant des bâtons dans les roues en termes de repreneurs. Face à Hollande et Ayrault, Montebourg est peut-être le dernier ministre de gauche de ce gouvernement. Je comprends qu'il s'énerve, bien que je trouve lâche son incapacité à démissionner, puisqu'il ne peut rien faire.

De plus, lors de l'affaire Cahuzac, A. Pulvar a accusé la gauche d'avoir toujours "cocufié" les français. Je lui rétorque que non. La Gauche, ce n'est pas le P.S., mais les communistes et aujourd'hui le Front de Gauche, et quelques électrons libres socialistes et écolos, que Hollande et Ayrault ignorent avec mépris.

A. Pulvar, qui avait un immense courage face à Sarkozy, commence sérieusement à dériver à droite ou pour sa seule pomme. Dommage, et irritant.

 

Votez pour ce commentaire: 

J'admets qu'elle soit encore

Portrait de Ericseka

J'admets qu'elle soit encore légitimement énervée des conséquences de sa relation avec Montebourg.  Sa carrière a en pris un coup, tant les médias lui en ont voulu, plus qu'à d'autres, de cette relation journaliste/politique.

Mais c'était son choix et ce n'était pas la faute de Montebourg.

La voilà maintenant à taper sur son ex-compagnon et défendre Ayrault. Or, Ayrault a trahi plusieurs fois Montebourg, lui empêchant de nationaliser provisoirement des entreprises lâchées par des patrons voyous, ou lui mettant des bâtons dans les roues en termes de repreneurs. Face à Hollande et Ayrault, Montebourg est peut-être le dernier ministre de gauche de ce gouvernement. Je comprends qu'il s'énerve, bien que je trouve lâche son incapacité à démissionner, puisqu'il ne peut rien faire.

De plus, lors de l'affaire Cahuzac, A. Pulvar a accusé la gauche d'avoir toujours "cocufié" les français. Je lui rétorque que non. La Gauche, ce n'est pas le P.S., mais les communistes et aujourd'hui le Front de Gauche, et quelques électrons libres socialistes et écolos, que Hollande et Ayrault ignorent avec mépris.

A. Pulvar, qui avait un immense courage face à Sarkozy, commence sérieusement à dériver à droite ou pour sa seule pomme. Dommage, et irritant.

 

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité