Si Audrey Pulvar était présidente, elle n’aurait aucune pitié pour son ancien compagnon : elle virerait Arnaud Montebourg, purement et simplement, estimant qu’il est une gêne à l’action du gouvernement. Des déclarations au parfum de vengeance ?

Audrey Pulvar a-t-elle de vieux comptes à régler avec Arnaud Montebourg ? Sur le plateau du Grand Journal de Canal+, la chroniqueuse du Grand 8, et accessoirement ancienne compagne du ministre du Redressement productif, a indiqué qu’elle virerait Arnaud Montebourg si elle était présidente. « Il fait partie de ceux qui gênent l'action de François Hollande, ou en tout cas celle de Jean-Marc Ayrault » a fait savoir Audrey Pulvar, devant Alain Duhamel et Jean-Michel Apathie, eux aussi invités de l’émission, visiblement médusés par ces déclarations.

« Le meilleur argument pour le virer »« Le fait que Jean-Marc Ayrault reconnaisse dans son interview au JDD qu’Arnaud Montebourg l’a effectivement insulté au téléphone, ça ne vous semble pas être le meilleur argument pour le virer au prochain remaniement ? » a demandé Audrey Pulvar. « C’est Hollande qui ne veut pas virer Montebourg » a lui estimé Jean-Michel Apathie, tandis que pour Alain Duhamel « le problème c’est Jean-Marc Ayrault, c’est pas Arnaud Montebourg dans cette affaire ».

Publicité
« Je ne peux pas garder un type qui me traite de connard »Loin de se démonter, Audrey Pulvar a défendu le Premier ministre, sans oublier, dans sa ligne de mire, Arnaud Montebourg. « Ne prenez pas Jean-Marc Ayrault pour un imbécile, il est tout sauf un imbécile. Si Jean-Marc Ayrault dit dans la presse « oui Arnaud Montebourg m’a insulté au téléphone », c’est peut-être une façon de nous dire bientôt « écoutez je ne peux pas garder un type qui me traite de connard et qui me dit que je fais chier la terre entière » » a-t-elle réaffirmé. Les choses ne pourraient pas être plus claires.

 
Publicité