Regain de popularité pour l'exécutif, police acclamée par la foule... Depuis la Marche Républicaine, un vent de fierté nationale souffle sur l'Hexagone. 

©Martin Argyroglo

"Historique". Au lendemain du rassemblement monstre qui a vu des millions de Français battre le pavé pour défendre les valeurs de la République, le mot "historique" était sur toutes les lèvres.

Et pour cause, jamais depuis la Libération autant de citoyens n’étaient descendus dans la rue. Mais au-delà de la l’émotion provoquée par les attentats qui ont frappé le pays, les effets de la mobilisation commencent à se faire ressentir. Explications.

Près de 9 Français sur 10 se disent fiers de leur pays

Selon un sondage réalisé par Odoxa pour Le Parisien, quelques 87% des personnes interrogées se disent "fières d’être françaises" après la grande mobilisation survenue dimanche 11 janvier. Par ailleurs, ils sont 73% à se sentir "satisfaits de la réaction des principaux partis politiques". Un large consensus qui tranche littéralement avec les clivages antérieurs. Cependant, l’optimisme n’est toujours pas au rendez-vous dans la mesure où seulement 27% des personnes interrogées estiment avoir confiance dans l’avenir (contre 71% affirmant le contraire).

Regain de popularité pour l’exécutif

Le Figaro Magazine a livré ce mercredi 14 janvier le premier baromètre de popularité de l’exécutif réalisé après les attentats. Et du côté de ce sondage également des choses ont changé. Premièrement, François Hollande voit sa très faible cote augmenter de 5 points (20%) et Manuel Valls enregistre aussi une hausse à hauteur de 7 points (42%). Ainsi, le Premier ministre retrouve une cote quasiment équivalente à celle qui était la sienne au moment de son arrivée à Matignon.

C’est surtout la gestion de cette crise qui a permis au couple exécutif de voir leur popularité grimper, à droite comme à gauche par ailleurs. En effet, François Hollande récolte 83% d’opinions positives concernant son la gestion des événements selon un autre sondage publié par Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale. À noter selon cette même étude, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a progressé de 12% dans l’opinion.

La police applaudie par la foule

Les relations entre les forces de l’ordre et la population n’ont pas toujours été au beau-fixe. Loin s’en faut. Mais les événements ont permis, pour un temps peut-être, de rapprocher les Français avec les fonctionnaires de police. En témoignent les applaudissements nourris adressés aux forces de l’ordre pendant la manifestation ou encore les nombreuses pancartes "je suis flic" présentes dans les cortèges.

Publicité
S’il y a fort à parier que l’idylle entre la population et les policiers sera de courte durée, on peut néanmoins apprécier l’unité affichée en cette période d’unité nationale. Par ailleurs, des milliers de messages faisant l’apologie du terrorisme ont été signalés aux services du ministère de l’Intérieur. Preuve s’il en est que la mobilisation nationale ne s’est pas essoufflée. Autre indicateur révélateur, les ventes record du dernier numéro de Charlie Hebdo obligeant les imprimeurs à tirer trois millions d’exemplaires supplémentaires.  

 Vidéo sur le même thème : un cortège historique

En imagesCharlie Hebdo : si vous n’avez pas eu le dernier numéro…

Les frères Kouachi et les 70 vierges

Les islamistes et la caricature

La différence entre dessinateur à Charlie Hebdo et terroriste

"Pourquoi il ne faut pas toucher aux gens de Charlie Hebdo"

Autres diaporamas

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité