Nordahl Lelandais a avoué mercredi avoir tué Maëlys, 9 ans, disparue dans la nuit du 26 au 27 août dernier à Pont-de-Beauvoisin. Le suspect a été poussé aux aveux face à une nouvelle preuve accablante.

Depuis plus de cinq mois, Nordahl Lelandais, mis en examen pour meurtre dans l’affaire Maëlys, niait toute implication dans la disparition de la fillette. L’ex-militaire de 34 ans s’en tenait fermement à sa version jusqu’à ce qu’une nouvelle preuve vienne tout chambouler. 

Mercredi, son avocat a demandé à ce qu’il puisse parler aux juges d’instruction, face auxquels Nordahl Lelandais a avoué. C’est un changement radical de stratégie, alors que la semaine dernière encore son avocat, Maître Alain Jakubowicz, faisait valoir des incohérences dans le dossier. Ce qui a fait changer Nordahl Lelandais, c’est une nouvelle preuve : des traces de sang.

La voiture du suspect a parlé

Elles ont été retrouvées dans le coffre du véhicule de Nordahl Lelandais il y a une dizaine de jours, ce même véhicule, une Audi A3, qu’il a très attentivement nettoyé le lendemain du mariage où a disparu la fillette. Or comme l’a rapporté BFMmercredi, ces traces de sang correspondent au sang de Maëlys.

Publicité
Les enquêteurs avaient décidé depuis quelques semaines de s’intéresser à nouveau à la voiture du suspect. Ils avaient pour l’occasion désossé complètement certaines parties du véhicule. Des traces ADN de l’enfant avait déjà été retrouvée mais Nordahl Lelandais assurait qu’il s’agissait d’ADN de transfert.

Vidéo : Affaires Nordahl Lelandais: onze familles de disparus demandent des vérifications

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité