Selon le "Figaro", le codirecteur de la campagne de Benoît Hamon aurait envoyé à plusieurs députés frondeurs un SMS concernant l'éventualité d'un retrait du socialiste.

En chute libre dans les sondages, Benoît Hamon va-t-il abandonner sa candidature à l'élection présidentielle ? Un curieux message qui aurait été diffusé récemment à des députés frondeurs éveille en effet les soupçons.

Selon une information du Figaro, le SMS en question aurait été envoyé par Mathieu Hanotin, le codirecteur de campagne de Benoît Hamon, qui est tombé sous la barre des 10 % d'intentions de vote dans les sondages. 

A lire aussi Benoît Hamon : les premières confidences de sa compagne, Gabrielle Guallar

Un message aux accents alarmistes

Dans le message consulté par le quotidien, quelques mots sur l'éventualité d'un "retrait" de la campagne qualifié de "sacrifice de victoire" en faveur de la gauche, de Mélenchon en particulier. À la clef, "des négociations" en vue des législatives. Sinon, "le groupe PS serait entre 20 et 60 députés et celui de toute la gauche entre 30 à 100". 

Toutefois, Mathieu Hanotin n'aurait jamais envoyé un tel message alarmiste. "Mais enfin, je vous le jure ! Je n'ai jamais envoyé un truc pareil et j'ai les moyens de vous le prouver. Ce n'est pas du tout notre état d'esprit !", a-t-il fait savoir au Figaro.

Publicité
Cependant, le quotidien affirme que dans le clan Hamon, "on ne nie pas l'existence de discussions sur un retrait du candidat". Certains frondeurs ont par ailleurs entendu parler de ce SMS. "S'il vient de l'équipe Mélenchon, c'est de bonne guerre. Ils jouent l'intox et poussent l'avantage. Mais si cela vient de chez nous...", analyse Mathieu Hanotin, sans terminer sa phrase.

Vidéo sur le même thème : Le CV de Benoît Hamon