Louis Aliot ne se fait pas toujours appelé par son nom. Sa compagne Marine Le Pen lui a en effet trouvé un surnom affecteux tandis que ses détracteurs au sein du Front National l’ont affublé de sobriquets peu flatteurs. 

Louis Aliot partage la vie de la candidate qui se retrouvera face à Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle. Un rôle qu’il tente de minimiser mais qui n’empêche pas les médias de s’intéresser à celui qui pourrait bien partager la vie de la nouvelle présidente de la République. Aussi, a-t-on récemment découvert que leur rencontre remonte à 1999 et que le couple, qui préfère vivre dans l’ombre, a l’habitude de se donner des petits noms. Le Parisien révèle en effet qu’ "en privé", Marine Le Pen surnomme son compagnon "mon loulou d’amour". Un petit nom qui peut prêter à sourire et qui dénote des autres surnoms dont est affublé Louis Aliot au sein du Front National.

"Loulou la purge"

Vice-président du parti d’extrême droite depuis six ans, le compagnon de Marine Le Pen a souvent été pointé pour son ascension rapide dans l’organigramme du parti. Plusieurs voix se sont souvent élevées pour dénoncer le favoritisme dont il aurait profité du fait de sa relation avec la présidente du FN. Elu conseiller régional de Midi-Pyrénées en 1998, Louis Aliot a en parallèle été désigné secrétaire général du Front National (2005-2010), puis numéro deux du parti en 2011. Des postes qui n’ont pas manqué de faire jaser dans les couloirs du parti. A tel point qu’on l’y surnommerait "le paon", en référence à l’animal qui déploie ses plumes pour séduire et obtenir ce qu’il veut, écrivait L’Obs en 2015.

Publicité
Récemment CNewsMatin a dévoilé un autre surnom donné par ses détracteurs à Louis Aliot. Outre son ascension rapide, ces derniers lui reprocheraient également d’avoir mené la campagne de dédiabolisation entreprise par Marine Le Pen. A l’origine de l’éviction de plusieurs figures parmi les plus radicales du FN, il aurait ensuite été surnommé "Loulou la purge".

En vidéo sur le même thème : Louis Aliot n'emménagera pas à l'Elysée si Marine Le Pen est élue pour le pas "influencer le débat politique"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité