Planet.fr vous a fait suivre le déroulé du débat de l'entre-deux-tours 2017 de ce mercredi 3 mai; Retrouvez-en les moments forts dans notre direct. 

Dans quatre jours, les électeurs français seront appelés aux urnes pour le second tour de la présidentielle. Pour qu'ils puissent se faire, un dernier avis sur les programmes des deux candidats finalistes, Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'affrontent ce mercredi 3 mai sur le plateau de France 2. Planet.fr vous propose de suivre ce débat en direct en revenant sur les moments forts de la soirée.

23 h 33 : Emmanuel Macron conclut le débat, il décrit la France comme un "pays généreux, ouvert. Le pays de la lumière et non de l'osbcurantisme" 

23 h 30 : Pour Marine Le Pen, Emmanuel Macron est le candidat de la fermeture. 

23 h 25 : Emmanuel Macron attaque Marine Le Pen :"Vous n'avez pas de projet pour le pays. La France vaut beaucoup mieux que ça".

23 h 23 : Marine Le Pen quant à elle estime que la France d'Emmanuel macron est une salle de marché, le lieu de toute les guerres et de tous les conflits. 

23 h 20 : Emmanuel Macron a choisi de réserver sa "carte blanche" aux personnes atteintes de handicaps. Il souhaite voir dans chaque entreprise quelqu'un qui puisse aider les personnes handicapées. Il veut revaloriser l'aide aux handicapés et créer des postes d'auxiliaires de vie scolaire dans les établissements français ainsi que des structures pour les enfants autistes pour éviter que ces derniers soient obligés de partir à l'étranger pour se soigner.

23 h 10 : En ce qui concerne l'éducation, la candidate du Front national veut un retour de l'école qui transmet de la discipline. Elle souhaite le retour de la figure du maître et du respect et veut favoriser les filières professionnelles. Elle estime que l'état actuel du système éducatif actuel est contraire à l'esprit républicain, selon elle la sélection s'y fait par l'argent et la naissance. 

 

23 h 05 : Emmanuel Macron tacle Marine Le Pen : "Si vous êtes élue, le monde ne nous regarderait pas d'une belle manière". 

22 h 50 : "La France sera gouvernée par une femme : se sera ou moi, ou Madame Merkel", déclare Marine Le Pen.

22 h 30 : Sur l'Europe Marine Le Pen souhaite revenir à la vision première de l'Europe, où chaque pays membre peut garder sa souveraineté. Elle souhaite créer l'alliance européenne des nations libres et souveraines. Elle espère par ce choix retrouver un patriotisme économique et favoriser les entreprises françaises. "Je suis européenne, je veux sauver l'Europe des griffes de l'Union européenne".

Marine Le Pen explique son projet d'alliance européenne des nations libres et souveraines 

La vision de Marine Le Pen sur l'Europe:

 

22 h 10 : En matière de sécurité Marine Le Pen souhaite retrouver les frontières nationales dès son arrivée à l'Élysée. Elle affiche sa volonté d'expulser les fichés S et créer 40 000 places de prison supplémentaires ainsi que la signature d'accords bilatéraux avec les pays étrangers dont sont originaires les terroristes. Emmanuel Macron compte quant à lui renforcer les moyens de la police et propose, entre autres, la création d'une task force auprès du président de la République pour une meilleure coordination du renseignement.

21 h 50 : Les candidats exposent leurs propositions sur l'âge du départ à la retraite. Marine Le Pen souhaite un départ à la retraite à 60 ans après 40 ans d'annuités. Emmanuel Macron, qui estime que le projet de Marine Le Pen coûterait autour de 30 milliards d'euros, propose quant à lui un régime de retraite universel. 

21 h 37 : Lors d'une passe d'armes sur le pouvoir d'achat des Français, Emmanuel Macron lance à Marine Le Pen : "Ne parlez pas trop de la famille en ce qui vous concerne. Vous avez une vision de la famille qui n'a jamais été celle de la famille française".

La position de Jean-Michel Apathie, journaliste politique sur les déclarations de Marine Le Pen :

 

Publicité
21 h 00 : Marine Le Pen est très offensive en ce début de débat "Pourquoi n'avez vous pas fait profiter Monsieur Hollande de vos recettes? Vous avez eu les mains libres pour mettre en place votre politique, mais vous n'avez aidé que les grosses entreprises", lance-t-elle à Emmanuel Macron. "Vous êtes la France qui se soumet à l'Union européenne", continue-t-elle.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité