Le fondateur du mouvement Génération.s a assené une attaque virulente envers la politique d'Emmanuel Macron ce samedi 14 janvier. Il l'accuse de défendre les intérêts des plus riches et assure qu'il ne restera pas dans l'histoire politique du pays.  

C'est une attaque en bonne et due forme. Ce samedi 13 janvier, sur le plateau d'On n'est pas couché, le candidat malheureux du Parti socialiste à la présidentielle a délivré une critique argumentée du président de la République et de sa politique. "Désolé si je suis grossier", avait tout d'abord prévenu Benoît Hamon en préambule.

Le conseiller régional d'Ile-de-France, fondateur du mouvement Génération.s, a assuré que le président de la République ne resterait pas gravé dans l'histoire politique du pays. "Emmanuel Macron ne sera pas un grand personnage historique", a asséné Benoît Hamon. Il lui reproche avant tout de ne pas défendre les intérêts de tous les Français, caractère indispensable d'un grand président. "Les grands personnages historiques dépassent les intérêts de la classe qu'ils représentent. Et il ne dépasse pas les intérêts de sa propre caste", a assuré Benoît Hamon.

Benoît Hamon dénonce la "criminalisation de la pauvreté" de Macron

"Je pense qu'aujourd'hui se retrouvent une bourgeoisie de gauche et de droite autour d'un seul et même personnage qui défend remarquablement bien ses intérêts", a poursuivi le fondateur de Génération.s au sujet d'Emmanuel Macron. Une logique de classe qui clouerait au pilori les personnes en situation de pauvreté selon lui. "Je pense qu'il est en train de mettre en œuvre une politique qui criminalise la pauvreté", explique Benoît Hamon concernant la politique du président. "Dans ce pays, la France, ce qui est en train de se faire sur les migrants qu'on ne regarde pas comme des êtres humains pauvres, mais comme des gens indésirables au regard de leur nationalité ou de leur religion, ce qui se passe sur les SDF, ce qui se passe dans travail, c'est inadmissible", a énuméré le fondateur du mouvement Génération.s.

Publicité
Benoît Hamon dénonce aussi l'hypocrisie d'Emmanuel Macron n'assumant pas ses positions. "Ce que je ne supporte plus, et je vous le dis avec le cœur, c'est ce double discours. Il faut que Macron assume ce qu'il est et ce qu'il fait et pour qui il dirige ce pays", a conclu Benoît Hamon.

En vidéo sur le même thèmeLe Curriculum Vitae de Benoît Hamon

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité