Anticipant la démission d'Emmanuel Macron, l'ex-Première dame a eu des propos en privé qui vont sans nul doute fâcher le président.

Depuis mercredi, Emmanuel Macron n'est plus le ministre de l'Economie. Après des mois et des mois de tergiversations, l'ancien banquier devenu ministre a décidé de trancher le noeud gordien, en quittant le gouvernement pour s'occuper de sa formation politique "En marche".

Si la nouvelle n'a pas du tout faire plaisir à l'Elysée, en revanche, il semblerait que Valérie Trierweiler, elle, s'en réjouisse.

A lire aussi François Hollande : son fils raconte pourquoi il a quitté Valérie Trierweiler

"Il faut qu'il y aille"

Dans son livre sorti mercredi, Le Premier secrétaire de la République (éd. Fayard), le journaliste Cyril Graziani révèle que l'ex-Première dame de France a déjà partagé un repas avec l'épouse d'Emmanuel Macron à Saint-Germain-des-Prés, à Paris. Valérie Trierweiler avait fait savoir à Brigitte Trogneux qu'elle aimerait beaucoup que son mari soit candidat à la prochaine présidentielle. "Il faut absolument qu'Emmanuel y aille", avait-elle lâché en faisant référence à l'élection présidentielle. Brigitte Trogneux avait alors répondu : "Oui, il faut qu'il y aille, c'est maintenant".

Publicité
Une phrase qui va un peu plus chagriner François Hollande qui, en plus de subir les pics répétés de son ex-compagne, espérait qu'Emmanuel Macron ne quittât pas le gouvernement pour lui barrer la route en 2017. 

Vidéo sur le même thème : Démission de Macron : le rôle secret de sa femme