Comme cela était prévu, le président François Hollande n’a pas quitté la région parisienne pour le réveillon de Noël. Et le chef de l’Etat s’est même fendu d’une visite surprise aux enfants malades dans un hôpital du XIXe arrondissement de Paris, en compagnie de Valérie Trierweiler.

©AFP

Hollande avait prévenu qu’il souhaitait des fêtes de fin d’année studieuses. Fort d’avoir contraint ses ministres à rester joignables en permanence et à ne pas trop s’éloigner de Paris, le président de la République se plie aux mêmes consignes. Exit donc le réveillon en famille chez la mère de Valérie Trierweiler près d’Angers, cette année le couple présidentiel est resté à Paris. Mobilisé, le chef de l’Etat a même décidé de faire une entorse à son emploi du temps pour aller rendre une visite surprise aux enfants malades de l’hôpital Robert-Debré situé dans le XIX arrondissement de la capitale.  Accompagné de celle qui partage sa vie, il s’est ainsi rendu dans cet établissement mardi en fin d’après-midi."Le président a eu un long échange avec les équipes soignantes, il a fait part de son attachement aux valeurs du service public hospitalier et sa reconnaissance à l'égard de toutes celles et tous ceux qui le font vivre", a rapporté directeur général de l'AP-HP.

Publicité
L’année dernière, ils étaient chez la mère de Valérie TrierweilerOn ignore cependant ce que François Hollande et Valérie Trierweiler ont fait ensuite pour le réveillon et le jour de Noël. "S’il prend quelques heures de repos à la résidence de la Lanterne (…) ce sera le bout du monde", a récemment  confié l’un de ses proches à Europe 1. L’année dernière, le couple présidentiel s’était rendu chez la mère de la compagne du président dans le quartier populaire de Monplaisir, près d’Angers. Un déplacement que le préfet du Maine-et-Loire n’avait appris qu’après dans les colonnes de Ouest-France, rapporte le journal.

Vidéo : François Hollande à la Lanterne l'été dernier