Trente-six députés et sénateurs ont interpellés le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, sur les pratiques de broyage et de gazage exercées par les couvoirs sur les poussins mâles.

C’est suite à la diffusion d’une vidéo par l’association L214 que le scandale a éclaté. Tournées en 2014, les images difficilement soutenables montrent des poussins mâles étouffés dans des sacs poubelles. On peut également entendre les animaux couiner pendant de longues minutes, broyés ou encore gazés. On découvre par ailleurs des poussins agonisant à même le sol. C’est un employé d’un couvoir en Bretagne qui a donné l’alerte. Il explique que les poussins mâles ou mal-formés n'ont pas  les mêmes caractéristiques que les poulets élevés pour leur chair, et qu'ils sont donc considérés comme inutiles. Chaque année en France, 50 millions de poussins seraient éliminés de cette manière.

Détection du sexe du poussin dans l'oeuf

 L214 a lancé une pétition en ligne qui a déjà rassemblé 85 000 signatures. L’association a reçu l’appui de trente-six parlementaires dont Jean-Vincent Placé (EELV), Chantal Jouannot (UDI), Frederic Lefebvre (LR) ou encore Jean-Pierre Masseret (PS). "Nous avons écrit à tous les parlementaires à ce sujet, c’est la première fois que nous rencontrons un tel succès auprès d’eux. Je pense que si les poussins les ont fait réagir, c’est que dans le milieu politique comme le grand public on est loin d’imaginer les réalités de l’élevage industriel aujourd’hui", explique Brigitte Gothière, porte-parole de L214. Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll a assuré en début de semaine qu’une réponse serait apportée et qu’un financement  d’ "études sur des outils permettant le sexage des poussins avant l’éclosion" était en cours.

Publicité
Une étude de ce type a déjà été menée en Allemagne, à l’université de Leipzig . Une technique permettant de detecter le sexe du poussin dès le 3ème jour du dévellopement de l’œuf y a été mise au point. Elle permet de trier les embryons avant leur éclosion. Le ministre Allemand de l’Agriculture a également annoncé qu’une interdiction de l’élimination des poussins mâles dans les couvoirs allait être mise en place.

Depuis janvier 2015, en France, les animaux sont des "êtres vivants doués de sensibilité", selon le Code civil.

Vidéo sur le même thème : Des parlementaires se mobilisent contre le broyage des poussins 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité