Le nouveau ministre, Myriam El Khomri, fait partie de cette longue liste des membres du gouvernement qui n’ont connu après leurs études que la politique.

Comme l’explique Le Point, une singularité française se perpétue au sein de notre classe politique : les ministres n’ont souvent rien connu d’autre que la politique ou l’ENA.

Et la toute nouvelle entrante au gouvernement, Myriam El Khomri, ministre du Travail, ne fait pas exception à la règle. En effet, sitôt ses études terminées, elle est devenue la collaboratrice d’Annick Lepetit, maire du 18e arrondissement de Paris et député de la capitale. Myriam El Khomri est ensuite devenue adjointe au maire de Paris, Bertrand Delanoë.

A lire aussi - Myriam El Khomri : l'ascension fulgurante de la nouvelle ministre du Travail

L’ENA puis la politique

L’hebdomadaire indique que cette dernière n’est pas la seule dans ce cas, "loin de là" . Au premier rang duquel le chef du gouvernement Manuel Valls, devenu à 21 ans attaché parlementaire d’un député de l’Ardèche en 1983 avant d’intégrer, cinq ans plus tard, le cabinet de Michel Rocard… à Matignon.

S’agissant du numéro 2 du gouvernement, Laurent Fabius, il s’est installé, jeune énarque, au Conseil d’Etat "avant de se placer dans le sillage de François Mitterrand dont il est devenu le directeur de campagne en 1979." Ségolène Royal, sortie de l’ENA en 1980, est presque aussitôt entrée au cabinet du ministre des Affaires sociales avant de rejoindre l’Elysée sous Mitterrand. Même trajectoire pour Michel Sapin, lui aussi issu de la promotion Voltaire à l’ENA, puisqu’il a été élu aussitôt député lors de la vague rose de 1981.

Une brève expérience hors de la politique

Quant à Jean-Yves le Drian, ministre de la Défense, et maître assistant à l’université pendant quelques années, il n’a rien connu d’autre que la politique depuis 1981. Son homologue à l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a été brièvement juriste avant de rejoindre l’équipe du sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb. Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, a eu une courte carrière administrative en sortant de l’ENA, tandis que Sylvia Pinel, ministre du Logement, "n’a connu que les bureaux du conseil général du Tarn-et-Garonne", avant d’être élue député, puis nommée ministre.

Publicité
Seuls trois ministres peuvent se targuer d’avoir eu une (longue) expérience en dehors des sentiers de la politique : Emmanuel Macron, banquier chez Rothschild & Cie, Bernard Cazeneuve, cadre à la Banque populaire, ou encore Stéphane Le Foll, professeur d’économie pendant une quinzaine d’années.

Comme le précise Le Point, les gouvernements sous Chirac et Sarkozy "ne regorgeaient pas non plus de personnalités bardées d’expériences dans le monde réel."

Vidéo sur le même thème : Myriam El Khomri, nouvelle ministre du Travail