Alors qu'elle et ses équipes planchent sur la réforme pénale en cours, un confidentiel du Figaro laisse entendre que Christiane Taubira briguerait l'ancien poste de Dominique Baudis.

© AFP

Le 10 avril dernier, nous apprenions la mort de Dominique Baudis, alors Défenseur des Droits, à l'âge de 66 ans. C'est Nicolas Sarkozy qui avait nommé l'ancien maire de Toulouse à ce poste d'arbitrage censé garantir les droits des citoyens.

Lire aussi: Dominique Baudis, l'homme aux multiples casquettes

Ce matin, un confidentiel du Figaro, repéré par Le Lab, fait état de l'ambition de Christiane Taubira à l'égard de ce poste prestigieux. En effet, selon le quotidien, l'actuelle garde des Sceaux, maintenue à la plus grande surprise à l'issue du remaniement, aurait fait acte de candidature.

Une piste qui accréditerait cette thèse est ainsi évoquée. Toujours selon le journal, l'exécutif souhaiterait voir la réforme pénale arriver à son terme d'ici le mois de juin. Invité ce matin de Jean-Jacques Bourdin, François Hollande devrait peut-être en dire plus sur cette réforme majeure pour la justice.

Publicité
Même si la nomination de Christiane Taubira à ce poste pourrait être envisageable, Le Lab souligne également que ce confidentiel pourrait être une tentative de destabilisation visant la ministre à la veille d'une grande réforme.  

Vidéo sur le même thème : Mort de Dominique Baudis: la "très grande tristesse" de François Bayrou - 10/04