Jean Germain, sénateur et ancien maire de Tours, a mis fin à ses jours ce mardi. Ce n’est pas la première fois que des hommes politiques français se suicident alors qu'ils sont éclaboussés par des affaires judiciaires.

 Le 16 novembre 1936, le ministre de l’Intérieur de Léon Blum s'est suicidé. Roger Salengro était accusé par la presse d’extrême droite d’avoir déserté en 1915. Il a mis fin à ses jours par suffocation dans sa cuisine à Lille, en allumant sa gazinière et en calfeutrant les portes. "J’ai lutté de mon côté, vaillamment. Mais je suis à bout. S’ils n’ont pu réussir à me déshonorer, du moins porteront-ils la responsabilité de ma mort, car je ne suis ni un déserteur, ni un traître", avait-il écrit dans une lettre destinée à Léon Blum.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité