Le parti de Marine Le Pen va se réunir à huis clos ce week-end afin de discuter de certains points du programme avant la campagne pour l'élection présidentielle de 2017.

La sortie de l'euro

Le Front national va se réunir en séminaire - et à huis clos - ce week-end à Etiolles, dans l'Essonne. L'occasion pour le parti de Marine Le Pen de réfléchir aux enjeux de la prochaine élection présidentielle et de statuer, le cas échéant, sur des modifications dans le programme politique.

Publicité
Premier chantier, et pas des moindres, pour le FN : la sortie de la zone euro. Le maire de Béziers Robert Ménard, qui participe à la réunion sans pour autant avoir sa carte au parti, indiquait le 29 janvier sur France Info que la sortie de l'euro, préconisée par le FN, lui semblait être "une mauvaise idée". Dans une interview au Midi Libre, Louis Aliot, le vice-président du FN, a toutefois estimé que la sortie de l'euro était bénéfique: "L'euro est un boulet pour notre économie, nous ne renoncerons pas à en sortir. (...) C'est partagé par la totalité de la direction du Front. La discussion porte sur la meilleure manière de porter le débat, comment l'expliquer à une partie de l'opinion (...)". Mais devant la grogne que suscite cette mesure de la part d'un électorat vieillissant qui vote à droite et qui a peur pour ses économies, le FN pourrait être amené à revoir sa copie.
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité