Séisme, attentat, chute... Si la politique est un monde impitoyable, certains hommes politiques ont subi bien pire au cours de leur enfance. 

© AFP

Marine Le Pen survit à un attentat

Alors qu'elle n'avait que huit ans, Marine Le Pen a été victime d'un attentat. Nous sommes alors dans la nuit du 1 au 2 novembre 1976, et une bombe explose dans l'immeuble de la famille Le Pen. Il s'agissait d'un attentat qui visait son père, Jean-Marie Le Pen. Les responsables n'ont jamais été retrouvés. 

Publicité
Dans son livre A contre-flots, Marine Le Pen écrivait ceci : "C’est le froid qui m’a réveillée. A moins que ce ne soit le silence [...]. J’ai 8 ans et je réalise brutalement que mon père est quelqu’un de connu et qu’on lui en veut." Plus récemment, dans l'émission Ambition intime, la présidente du FN ajoutait que dans l’esprit de ses parents, "on n’était pas morts, pas blessés donc, tout va bien. On va à l’école lundi. Du jour au lendemain vous perdez tout, vos jouets, vos habits, vos amis parce qu’on a déménagé."
Publicité