Alors que François Hollande a mis fin à sa relation avec Valérie Trierweiler il y a à peine une semaine, Ségolène Royal, son ex-compagne et mère de ses quatre enfants, se dirait "prête à jouer un rôle" au sein des plus hautes sphères de l’Etat.

©AFP

Ségolène Royal botte en touche. A peine François Hollande a-t-il officialisé sa rupture avec Valérie Trierweiler, que son ex-compagne et mère de ses quatre enfants fait savoir qu’elle compte revenir sur le devant de la scène politique. Selon les informations du Canard Enchaîné, Ségolène Royal a en effet confié qu’elle comptait bien occuper incessamment sous peu le premier plan. Et alors que ses relations avec Valérie Trierweiler étaient loin d’être au beau fixe et s’apparentaient même à un obstacle à son retour au sein du gouvernement, et donc plus près de François Hollande, il semblerait que Ségolène Royal se sente désormais plus libre concernant ses ambitions. "J’ai toujours pensé que j’avais une place dans le dispositif. Je suis prête à jouer un rôle, sinon j’aurais quitté la politique", aurait-elle expliqué, rapporte l'hebdomadaire satirique.

Publicité
Elle critique le gouvernement, et ça plaît aux Français !Quant à ses compétences pour un tel poste, la présidente de la région Poitou-Charentes ne semble pas douter : "Vu ce qui se passe au gouvernement, les gens se disent Elle n’aurait pas été plus mauvaise". Selon elle, "l’accumulation des hausses fiscales depuis que la gauche est au pouvoir est absolument insupportable. L’augmentation de l’impôt, c’est le degré zéro de la politique, une paresse intellectuelle". Et si Ségolène Royal n’hésite pas à dire ce qui ne lui plaît pas dans la politique actuellement menée, il semblerait que son esprit critique, parfois très critique,  plaise aux Français. Selon un sondage TNS Sofres pour Le Figaro Magazine dévoilé en décembre 2013, elle se placerait en tête de tous les membres du gouvernement, à l’exception de Christiane Taubira et Manuel Valls. Une belle revanche pour la candidate déchue de 2007.

Vidéo - Séparation avec Valérie Trierweiler : "François Hollande est un récidiviste"